25/06/2017
Actualités
Page d'accueil > Résultats de la recherche : Daniel Struve

Résultats de la recherche : Daniel Struve

« Du rôle du patriarche de Constantinople dans la diaspora » par Daniel Struve

Dans
un article paru dans le n° 141 de la revue Messager orthodoxe, Daniel
Struve, universitaire et fidèle de l’Archevêché
des églises orthodoxe russes en Europe occidentale, s’efforce de répondre
aux thèses de l’archimandrite Griogorios Papathomas, professeur de droit canon
à l’Institut de théologie orthodoxe Saint
Serge
, développées dans son étude
intitulée « Différentes modalités canoniques d’exercice de la juridiction du
Patriarcat œcuménique de Constantinople ». L’article de Daniel Struve, que nous
publions avec son aimable autorisation, est disponible en ligne en cliquant ICI
!

 

"Du rôle du patriarche de Constantinople dans la diaspora" par Daniel Struve

Dans un article paru dans le n° 141 de la revue Messager orthodoxe, Daniel Struve, universitaire et fidèle de l’Archevêché des églises orthodoxe russes en Europe occidentale, s’efforce de répondre
aux thèses de l’archimandrite Grigorios Papathomas, professeur de droit canon à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, développées dans son étude intitulée « Différentes modalités canoniques d’exercice de la juridiction du Patriarcat œcuménique de Constantinople ». L’article de Daniel Struve, que nous publions avec son aimable autorisation, est disponible en ligne en cliquant ICI !

Tribune: « Il est urgent pour les chrétiens orthodoxes de reconnaître la terrible vérité du 10 mars 1946 »

10_Mars_1946Une tribune intitulée « Il est urgent pour les chrétiens orthodoxes de reconnaître la terrible vérité du 10 mars 1946 » est diffusée en plusieurs langues à l’occasion du 70e anniversaire du synode de Lviv, en Ukraine, le 10 mars 1946. Le premier paragraphe explique les circonstances historiques:

 » Le 10 mars 1946, à Lviv, l’Eglise orthodoxe de Russie a intégré de force l’Église grecque-catholique ukrainienne en son sein sous la pression du pouvoir soviétique. Au moment où les participants au synode votèrent les 8 et 9 mars pour la « réunification » de leur Église au Patriarcat de Moscou tous les évêques grecs catholiques ukrainiens se trouvaient en prison sous les verrous. Les 216 prêtres et 19 laïcs réunis à la cathédrale Saint-Georges de Lviv par le NKVD, ancêtre du KGB, étaient à la merci d’un « groupe d’initiative » conduit par deux évêques orthodoxes Antony Pelvetsky et Myhailo Melnyk et par un prêtre orthodoxe Gavril Kostelnyk. Les archives révèlent que c’est Staline lui-même qui décida de l’élimination de cette Église grecque-catholique ukrainienne en février 1945 douze jours après la conférence de Yalta tenue en compagnie de Winston Churchill et Franklin D. Roosevelt. »

La suite de la tribune:

 » Les historiens et théologiens sérieux n’émettent aucun doute sur le fait que le synode de Lviv des 8-10 mars 1946 de L’Église grecque-catholique ukrainienne ne fut qu’un simulacre. Bohdan Bociurkiw, qui fut professeur d’histoire à l’université Carleton d’Ottawa, a écrit une somme à ce sujet qui n’a jamais été contredite. Le pape Benoît XVI a parlé en 2006 d’un « pseudo-synode » ayant « porté gravement atteinte à l’unité ecclésiale ». Nicolas Lossky, théologien orthodoxe français membre du patriarcat de Moscou, a reconnu lui aussi qu’il s’agissait d’un simulacre. A cause de sa suppression en 1946 et jusqu’en 1989, l’Église grecque-catholique, forte de plus de 5 millions de membres en Ukraine, devint de facto, la principale victime mais aussi la principale force d’opposition au régime soviétique à l’intérieur des frontières de l’URSS.  Aussi nous appelons les autorités orthodoxes actuelles, en Russie, en Ukraine et ailleurs, à reconnaître la nullité des décisions tragiques du concile de Lviv.

L’Église orthodoxe de Russie dans son ensemble ne peut pas être tenue responsable de décisions prises par des autorités ecclésiastiques manipulées ou terrorisés par le NKVD-KGB. Cependant nous, chrétiens orthodoxes, vivant 70 ans après les événements, nous nous sentons responsables du silence coupable qui entoure la destruction de cette Église par le régime soviétique avec la participation du patriarcat de Moscou. Nous savons que des millions de chrétiens orthodoxes dans le monde condamnent fermement les persécutions anti-religieuses du gouvernement soviétique et de Joseph Djougachvili en particulier. Aussi, en ce jour commémoratif du 10 mars 1946, et à la veille du dimanche 13 mars 2016, dimanche du Pardon dans le calendrier liturgique orthodoxe, nous assurons l’Église grecque-catholique ukrainienne de notre solidarité, de notre prière pour toutes les victimes innocentes de cette Église, qui furent emprisonnées, torturées, déportées et assassinées par le gouvernement soviétique avec la complicité du patriarcat de Moscou.

Nous leur demandons humblement pardon pour toutes les injustices dont ils ont été victimes sous couvert de l’autorité de l’Église orthodoxe, et nous nous inclinons devant les martyrs de cette Église grecque-catholique ukrainienne. « 

Pour lire la totalité de la tribune (avec les notes et tous les signataires): cliquez sur ce lien (mise à jour le 10 mars).

Parmi les cosignataires : les pères Georges KovalenkoAndré Doudtchenko, Michel Evdokimov, Michael Plekon, Christophe Levalois, André Louth, la poétesse et universitaire russe Olga Sedakova, l’historien Antoine Arjakovsky, les philosophes Bertrand Vergely et Constantin Sigov, le président de l’Acer-Mjo Cyrille Sollogoub, l’écrivain américain Jim Forest, l’universitaire Daniel Struve, et d’autres.

En complément: le film d’Antoine Arjakovsky (en anglais, version russe) sur le synode du 10 mars 1946 (dont la photographie ci-dessus est extraite). Par ailleurs, le métropolite Hilarion de Volokolamsk (Patriarcat de Moscou) a appelé « de ses vœux les « efforts communs des orthodoxes et des gréco-catholiques » ukrainiens pour dépasser une hostilité historique » dans l’Osservatore Romano du 4 mars dernier (édition française du 10 mars, p.1 et 4).

Ajout: la tribune en anglais (1), en ukrainien (1), en russe, en polonais (1), en italien (1), en roumain, en allemand (1), en espagnol, en vietnamien, en taïwanais, en portugais, en arabe, en néerlandais, en hongrois, en slovaque.

Les réactions au sein de l’Église grecque-catholique d’Ukraine sont très reconnaissantes. Ainsi le père et professeur Bogdan Prach, recteur de l’Université catholique d’Ukraine à Lviv y voit un signe très positif porteur d’un grand espoir pour l’avenir (entretien en polonais). L’ancien dissident soviétique Myroslav Marynovytch (condamné à 10 ans de Goulag en 1977), vice-recteur de l’Université catholique d’Ukraine, fondateur d’Amnesty International en Ukraine, a remercié publiquement sur son blog pour les « paroles de vérité et de compassion » de la tribune.

Jean- François Colosimo, président du conseil d’administration de l’ITO Saint-Serge

Ce vendredi 19 juin, l’assemblée générale de l’association régissant l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge a approuvé les diverses résolutions présentées, donné son quitus comptable pour l’exercice écoulé 2014-2015 et procédé par vote à pourvoir les sièges des administrateurs sortants.
Dans la suite de l’assemblée, le conseil d’administration réuni en séance plénière a élu, à l’unanimité, au poste de président Jean-François Colosimo qui succède ainsi à Jérémie Ceausescu, lequel n’était pas candidat à un nouveau mandat pour des raisons de convenance personnelle.
Le nouveau président élu a remercié les membres du conseil pour leur confiance et le président sortant pour son action au service de Saint-Serge. Il a rappelé que l’Institut fait face à un grave horizon de difficultés. Il a placé son mandat sous le signe de la continuité, particulièrement pour ce qui est de l’entreprise de réforme voulue et actée par le Conseil des enseignants ainsi que par le conseil d’administration et à l’édification de laquelle sera consacré, au bénéfice de la suspension momentanée de l’enseignement régulier sur place, l’exercice 2015-2016. Il a souligné que, plus que jamais, l’esprit de communion porté et incarné par le doyen, le père Nicolas Cernokrak, est le fondement de la vie de l’Institut, la marque de son authenticité et la garantie de son avenir. Il a conclu que, au cœur de cette vie, il y a les étudiants, objets d’un même souci de la part des enseignants et des administrateurs.
Interrogé par Orthodoxie.com, Jean- François Colosimo a déclaré : « Il faut se féliciter à la fois de l’unité et de la diversité des organes qui font la vie de Saint-Serge. Et, en chacun d’eux, d’une pluralité toujours plus enrichissante. Ainsi, Vladimir Gantchenko, François Guès, Daniel Struve, nouvellement élus, viennent renforcer la représentation de la société civile au sein du conseil. Car ce dont nous avons besoin, et qui sera le programme des mois à venir, est de consultations et de concertations les plus larges possibles afin de penser notre « refondation ». Notre désir, profond et réaffirmé, de dialogue s’adresse évidemment, en premier lieu, comme le stipule la « Déclaration  » de l’Institut, au Trône œcuménique et l’Assemblée des évêques orthodoxes de France, à Sa Toute-Sainteté le patriarche Bartholomée et à Son Éminence le métropolite Emmanuel. Nous nous confions à la prière de nos sœurs et frères orthodoxes, en demandant singulièrement celle des monastères où nous comptons tant d’amitiés. Pour le reste, les premières mesures administratives qui ont été entérinées seront, bien sûr, mises en effet sans délai. D’autres suivront. Il s’agit maintenant d’avancer. »

Jean-François Colosimo

Jean-François Colosimo

Enseignant, éditeur, essayiste, Jean- François Colosimo, diplômé entre autres de Saint Vladimir’s Seminary (New York), est maître de conférences à l’Institut Saint-Serge depuis 1991. Après avoir dirigé diverses maisons et présidé le Centre national du Livre, établissement du ministère de la Culture, il est aujourd’hui le directeur général des Éditions du Cerf. Ayant participé à diverses missions d’État, dont la Commission Machelon sur la laïcité, ainsi qu’à divers organismes publics ou privés, il est présentement membre des comités scientifiques de l’ l’Institut européen en sciences des religions et de l’université Paris-IV Sorbonne, membre des conseils d’administration de l’Observatoire Pharos du pluralisme des cultures, de la librairie La Procure au sein du Groupe Médias, du magazine Télérama au sein du Groupe Le Monde, et membre du Club diplomatique des 20. Jean- François Colosimo est l’auteur de plusieurs films et livres, dont le dernier en date, « Les Hommes en trop –la malédiction des chrétiens d’Orient », paru chez Fayard à l’automne 2014 vient d’être couronné du « Prix des Nouveaux droits de l’homme ».

Parution du n°157 du « Messager orthodoxe »

35007_600Au sommaire du n° 157 ( II–2014) du Messager orthodoxe:

À nos lecteurs
Père Christophe D’Aloisio: « À propos du concile général de l’Église orthodoxe »
Daniel Struve: « Les réformes sont-elles possibles dans l’Église orthodoxe ? »
Hiéromoine Radu Marasescu: « Quelques réflexions sur la place du monachisme orthodoxe en France »
Conférence du métropolite Antoine
Adalberto Mainardi: « « Apprendre à voir le visage de l’autre » : la théologie de la rencontre chez Mgr Antoine de Souroge »
Higoumène Pierre Mechtcherinov Voir la tâche que Dieu nous assigne
700 e anniversaire de naissance de saint Serge
Adalberto Piovano: « Saint Serge de Radonège : l’homme de Dieu, mystique et liturgie »
Dmitri Likhatchev: « Serge de Radonège et François d’Assise »
Jean Besse: « Chroniques »
Dossier sur l’Archevêché des églises orthodoxes russes d’Europe occidentale
Chronologie des événements survenus depuis le 30 mars 2013
Discours de l’archimandrite Job
Éléments biographiques des pères Vissarion et Mykhaylo
Discours non prononcé de l’archimandrite Syméon
Discours non prononcé de l’archimandrite Grégoire
Lettre patriarcale aux clercs et aux fidèles de l’Exarchat
Une réaction à la réponse du patriarche
Recension: « Jean de Bernières 1602-1659 »

Prix du numéro : 12 euros.
Abonnement 2013 : 2 numéros : 23 euros.
Europe : 27 euros. Autres pays : 30 euros
Abonnement de soutien : à partir de 40 euros

Le Messager orthodoxe est en vente à la librairie Les Éditeurs réunis. Les commandes sont à adresser à : Le Messager orthodoxe c/o Les Éditeurs réunis, 11 rue de la Montagne Ste-Geneviève, 75005 Paris – France. Site de la librairie « Les Éditeurs réunis »

Colloque: « Serge Boulgakov, un père de l’Eglise moderne »

Les 27 et 28 juin, aura lieu à Paris un colloque ayant pour thème : "Serge Boulgakov, un père de l'Eglise moderne". Il se déroulera aux Editeurs réunis le vendredi 27 juin et au Collège des Bernardins le samedi 28 juin, dans le grand auditorium. Parmi les intervenants: Tatiana Victoroff, Nikita Struve, Antoine Nivière, Cyrille Sollogoub, l'archevêque Job de Telmessos, le père Christophe Levalois, Michel Stavrou, le père Marc-Antoine Costa de Beauregard, Daniel Struve, Antoine Arjakovsky, etc. Le programme complet est en ligne ici.

Fête de la Paroisse sainte Catherine Chambésy Suisse : 23-24 novembre

Le programme de la fête patronale de la paroisse Sainte-Catherine :
Samedi 23 :  17h45 grandes vêpres; 19h15 : conférence de Daniel Struve :  "Les réformes sont-elles possibles dans l’Eglise orthodoxe ?" Pendant la conférence "Eveil à la foi pour les enfants"; 20h30 : buffet. Dimanche 24 : 10h15 liturgie pontificale

Vivre en orthodoxes en Occident – rencontre du Mans (France) 27 et 28 novembre 2010

Frat_lemans Un an et demi après le congrès orthodoxe européen d’Amiens, la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale et la Fraternité de l’ouest proposent une rencontre les 27 et 28 novembre 2010, au Mans, autour de Daniel Struve (Paris), qui réfléchira à la manière dont nous pouvons vivre l’orthodoxie en Occident, et du père archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane, qui parlera de l’universalité de notre foi. Une large place sera laissée aux échanges et au partage d’expériences dans deux ateliers : « Comment présenter l’orthodoxie autour de nous ? » avec le père Lambert Van Ditteren (Nantes) et la table-ronde animée par Jean-Marie Gourvil (Caen) sur les « cultures orthodoxes ». La soirée se terminera par une méditation sur l’Évangile du dimanche. Vous pouvez télécharger le programme, toutes les informations pratiques ainsi que l'affiche de l'événement.

« La place de l’orthodoxie en Occident »

Dimanche 21 juin, à partir de 14 heures, aura lieu la "journée portes ouvertes" de la paroisse Saint Séraphin de Sarov à Paris (91, rue Lecourbe, 15e). Au programme: visites commentées de l'église (14h30 et 16h30), chants liturgiques du chœur paroissial dirigé par Serge Rehbinder (à 16 heures),exposition d'icônes, vente de livres, artisanat monastique, etc. A 15h15, Daniel Struve donnera une conférence sur "La place de l'orthodoxie en Occident".

Photographies de la séance de clôture du colloque consacré au père Alexandre Schmemann

3108024018_788ddb989c_bHier, dans l’après-midi, à Paris, à l’Institut de théologie orthodoxeSaint-Serge, avait lieu la séance de clôture du colloque international consacré au père Alexandre Schmemann. Parmi les présents: Mgr Gabriel, Mgr Basile (Osborne), Juliana Schmemann, épouse de père Alexandre, Serge Schmemann, leur fils, les pères Thomas Hopko et Léonid Kishkovsky (OCA, Etats-Unis), les pères Nicolas Cernokrak, Nicolas Ozoline, Grigorios Papathomas et Jivko Panev (Institut de théologie Saint Serge), Tatiana Victoroff, Michel Sollogoub, Nikita Struve, Daniel Struve, Cyrille Sollogoub, le père Jean Roberti, Antoine Nivière, Christine Chaillot, Joost van Rossum, ainsi que d’autres prêtres, clercs et de nombreux fidèles. En tout environ 250 personnes. Un album de photographies vient d’être mis en ligne sur cette page.

Etats-Unis : une déclaration des enseignants du Séminaire Saint Vladimir au sujet de la crise que traverse l’OCA

Daniel Struve
a traduit de l’anglais, et publié sur le
forum de l’Acer-Mjo
, la déclaration
des enseignants du Séminaire de théologie orthodoxe Saint Vladimir
au sujet
de la crise que traverse l’Eglise orthodoxe en Amérique (OCA). Voici le texte
en question :

« Le 31 mars 2008, les enseignants du
Séminaire Saint Vladimir de New-York ont publié la déclaration suivante au
sujet de la crise que traverse actuellement la direction de l’Eglise orthodoxe
en Amérique (difficulté à faire toute la lumière sur de graves malversations
financières ; crise dans le diocèse d’Alaska, où l’autorité de l’évêque Nicolas
est mise en cause).

Lire la suite »

Déclarations de Mgr Cyrille de Smolensk sur l’Eglise locale en Europe occidentale

Sur le forum
de l’Acer-mjo
, Daniel Struve propose un complément des récentes
déclarations
du métropolite
Cyrille
de Smolensk, lors du colloque tenu à Moscou il y a peu, sur l’Eglise locale
et le territoire canonique
par la traduction d’un article de Blagovest-info.

Lire la suite »

«Le primat et la conciliarité de l’Eglise dans la tradition orthodoxe» par Vlassios Phidas

Le professeur
Vlassios
Phidas
a écrit récemment un texte à propos des déclarations
de Mgr Hilarion (Alfeyev) lors de la rencontre
de la commission
mixte
orthodoxe-catholique pour le dialogue théologique à Belgrade en septembre 2006.
En complément, l’auteur aborde la question des « nouveaux territoires »
dans le nord de la Grèce. Pour lire cette étude, cliquez sur ce lien.

Lire la suite »

Parution du 142ème numéro du Messager Orthodoxe

MessagerLe 142ème numéro du Messager Orthodoxe
vient de paraître. Prix du numéro : 12 euros.
Abonnement 2005 : 2 numéros (n° 142
et 143) : 23 euros.
Le Messager Orthodoxe est en vente à la
librairie Les Editeurs Réunis.
Les commandes sont à adresser à : LE
MESSAGER ORTHODOXE c/o Les Editeurs Réunis, 11 rue de la Montagne
Ste-Geneviève, 75005 Paris – France

Lire la suite »

Une réédition attendue depuis longtemps : L’Eucharistie, sacrement du Royaume du père Alexandre Schmemann

Une très bonne nouvelle que cette réédition. Cet ouvrage fondamental du père Alexandre Schmemann (1921-1983), achevé un mois avant son rappel à Dieu, vient d’être coédité par Ymca-Press et François-Xavier de Guibert dans la collection « L’Echelle de Jacob » qui est, par la même occasion, relancée. Celle-ci est désormais dirigée par Jean-Marie Gourvil, Jean-Marc Joubert et Daniel Struve. Le prochain ouvrage à paraître dans cette collection, également du père Alexandre, s’intitule Vous tous qui avez soif !… –Entretiens spirituels . Il s’agit d’homélies dominicales prononcées à la radio à destination de la Russie.

Lire la suite »

Le nouveau numéro du Messager Orthodoxe

Messager_orthodoxeA Paris vient de paraître le 141ème numéro du Messager Orthodoxe, « revue de pensée et d’action orthodoxes » éditée par l’Action Chrétienne des Etudiants Russes (fondée en 1958). Ce numéro s’ouvre sur une note de Jean Besse rappelant les grands traits de la personnalité d’Alexis Khomiakov (1804-1860), dont 2004 marquait la deuxième centenaire de la naissance. Une première section comprend des traductions du russe : deux homélies du père Alexandre Schmemann sur la Nativité et sur l’Epiphanie, ainsi que des extraits des souvenirs du critique littéraire Constantin Motchoulski à propos de Mère Marie Skobtsova.

Lire la suite »

« Nous devons mettre en place une structure ecclésiale conforme à la tradition canonique de l’Église » par le père Serge (Sollogoub)

Nous
publions ci-dessous un texte du père Serge Sollogoub,
recteur de la paroisse Saint-Jean-le-Théologien à Meudon (elle fut longtemps à
Issy-les-Moulineaux) en région parisienne et secrétaire de Mgr l’archevêque
Gabriel de Comane. Ce texte est l’éditorial du bulletin paroissial du mois d’avril
(n°18). Il aborde une
question, celle de l’organisation de l’Eglise locale en Europe occidentale, en
débat depuis longtemps et exprime un point de vue partagé par de nombreuses personnes.
Sur cette même question, Orthodoxie.com a publié
un texte du père Léonid Kishkovsky,
de Daniel
Struve
, de l’archimandrite Grigorios (Papathomas),
de l’archimandrite Job (Getcha),
de Mgr
Innocent
de Chersonèse.

Lire la suite »

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski