25/06/2017
Actualités
Page d'accueil > Résultats de la recherche : Michel Stavrou

Résultats de la recherche : Michel Stavrou

Michel Stavrou accueilli à l’Institut orthodoxe de Cambridge le 12 novembre 2010

Le vendredi 12 novembre 2010, Michel Stavrou, professeur de théologie des dogmes (Institut Saint-Serge, Paris), invité par la Cambridge University Orthodox Society et l'Institut d'études orthodoxes de Cambridge, a donné une conférence sur "La théologie trinitaire orthodoxe à la lumière de l'héritage patristique et byzantin" à l'Université de Cambridge. Il a été accueilli par le principal de l'Institut d'études orthodoxes, le Dr David Tracy, et par le directeur des études de ce même institut, le Dr Christoph Schneider. La nécessité de renforcer les liens existant entre l'institut d'études orthodoxes de Cambridge et l'Institut Saint-Serge a été soulignée par tous.

« Pourquoi étudier la théologie aujourd’hui ? », une conférence de Michel Stavrou

Nous vous invitons à regarder la vidéo de la conférence de Michel Stavrou « Pourquoi étudier la théologie aujourd’hui ? », prononcée le 25 septembre à l’occasion de la journée portes ouvertes de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge. Vous pouvez également consulter l’album de photographie de cette journée.

Podcast vidéo :




Podcast audio :

Cliquez ici pour tilicharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo « podcast ».

Colloque à Paris sur la la théologie grecque contemporaine – 4 – «L’orthodoxie grecque moderne face aux défis de la théologie contemporaine» par Michel Stavrou

Les 15 et 16 avril 2010 à Paris un colloque « Le renouveau de la
théologie grecque contemporaine : des années 60 à nos jours », a été
organisé conjointement par le Centre d’études Istina, l’Institut de
théologie orthodoxe Saint-Serge et l'Académie d’études théologiques de
Volos (Grèce), en partenariat avec le site Internet Orthodoxie.com et
avec la collaboration de la revue orthodoxe Contacts, Nous vous
invitons à regarder l'intervention « L’orthodoxie grecque moderne face
aux défis de la théologie contemporaine » de Michel Stavrou, professeur à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge (Paris).

Podcast vidéo :

Podcast audio :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

Entretien avec Michel Stavrou sur le colloque international consacré au renouveau de la théologie grecque contemporaine : des années 60 à nos jours

Un colloque « Le renouveau de la théologie grecque contemporaine : des
années 60 à nos jours », est organisé conjointement par le Centre
d’études Istina, l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge et
l'Académie d’études théologiques de Volos (Grèce), en partenariat avec
le site Internet Orthodoxie.com et avec la collaboration de la revue
orthodoxe Contacts, les 15 et 16 avril 2010 à Paris (Centre Istina et
Institut Saint-Serge). Nous avons rencontré Michel Stavrou, professeur de théologie des dogmes
de l'Institut de théologie Saint-Serge pour lui demander de nous parler
de l'importance de ce colloque.



Conférences de Michel Stavrou dans la région Midi-Pyrénées

A l’occasion de la semaine de l’unité des chrétiens, Michel Stavrou, professeur à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris, donnera une conférence intitulée « Sauvegarder la Création : un défi pour les chrétiens » dans la région Midi-Pyrénées lors des trois soirées suivantes :
Mardi 19 janvier 2010 à 20h30 à la Maison diocésaine, 91 boulevard Montauriol à Montauban
Mercredi 20 janvier 2010 à 20h30 à la Maison des œuvres, 222 rue Joachim Murat à Cahors
Jeudi 21 janvier 2010 à 20h30 à la Maison diocésaine Saint-Paul, 51 rue de Traynes à Tarbes

Michel Stavrou : « Quelques axes de la ligne éditoriale de Contacts pour les temps à venir »

Michel Stavrou, professeur de théologie des dogmes de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge et secrétaire du Comité de rédaction de la revue Contacts, est intervenu sur : « Quelques axes de la ligne éditoriale de Contacts pour les temps à venir » lors de la conférence « Quelles perspectives pour la revue des orthodoxes de France ? » donnée le 8 mars dernier à l’occasion du 60e anniversaire de la revue Contacts.



Podcast de la conférence de Michel Stavrou à Chaville

Michel Stavrou, professeur de théologie dogmatique à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge
à Paris, a donné le 30 mars dernier une conférence intitulée « Destin et liberté de
l’homme dans la tradition orthodoxe – Notre vie et notre mort
sont-elles fixées à l’avance ? ». Nous vous invitons à écouter l’enregistrement audio de la conférence.

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le
carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en
cliquant sur le logo "podcast".

« Destin et liberté de l’homme dans la tradition orthodoxe – Notre vie et notre mort sont-elles fixées à l’avance ? » une conférence de Michel Stavrou à Chaville

Le dimanche 30 mars à partir de 13h00, dans le cadre des conférences catéchétiques de la paroisse orthodoxe Notre-Dame-Souveraine à Chaville, Michel Stavrou, professeur de théologie dogmatique à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris, donnera une conférence intitulée « Destin et liberté de l’homme dans la tradition orthodoxe – Notre vie et notre mort sont-elles fixées à l’avance ? ».
L’adresse de la paroisse :
22 rue Alexis Maneyrol ; 92370 Chaville
RER C : Chaville/Vélizy. SNCF : Depuis la gare Montparnasse : Chaville rive gauche

Podcasts audio de la table ronde du 17 janvier à l’occasion de la parution de l’ouvrage de Michel Stavrou : Nicéphore Blemmydès (tome I)

Le site Internet de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris a mis en ligne les podcasts audio de la table ronde organisée le 17 janvier dernier à l’occasion de la parution récente de l’ouvrage du professeur Michel Stavrou : Nicéphore Blemmydès (tome I) aux éditions du Cerf, dans la collection des Sources chrétiennes (n° 517). Un album de photographies a été également mis en ligne.

Introduction du père doyen Nicolas Cernokrak :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

 

 

 Intervention de Michel Stavrou :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

 

 

 Intervention du père Nicolas Lossky :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

 

 

Intervention du père Boris Bobrinskoy :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

 

 

 Intervention de Joost van Rossum :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

 

 

 Discours de clôture de l’archevêque Gabriel :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

« La bombe atomique et l’encensoir » par Michel Stavrou

Dans un article récemment publié dans le quotidien La Croix, M. Michel Stavrou, professeur à l’Institut Saint-Serge, revient sur la proclamation officielle, par le Patriarcat de Moscou, de saint Séraphin de Sarov comme saint patron des forces nucléaires militaires russes. Nous publions cet article avec l’aimable autorisation de l’auteur.

« La bombe atomique et l’encensoir.
Michel Stavrou, professeur à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge.
Paru dans La Croix le: samedi 06/10/2007
La visite en France du patriarche Alexis II de Moscou tourne nos regards vers l’Église de Russie. Seize ans déjà que celle-ci est sortie de ses fers après soixante-dix ans d’un joug soviétique féroce envers toute foi religieuse. On a estimé que le nombre de chrétiens victimes de la vindicte du pouvoir soviétique athée, après 1917, avait largement dépassé celui des martyrs des premiers siècles : 300 000 à 500 000 orthodoxes mis à mort. «  Ils ont été lapidés, sciés, ils ont péri par le glaive,… dénués, opprimés, tourmentés » (Hébreux 11, 37). En dépit de tout, l’Église de Russie a survécu en revenant à l’unique nécessaire, à la sève de l’Évangile et de la Tradition apostolique.

Lire la suite »

"La bombe atomique et l'encensoir" par Michel Stavrou

Dans un article récemment publié dans le quotidien La Croix, M. Michel Stavrou, professeur à l’Institut Saint-Serge, revient sur la proclamation officielle, par le Patriarcat de Moscou, de saint Séraphin de Sarov comme saint patron des forces nucléaires militaires russes. Nous publions cet article avec l’aimable autorisation de l’auteur.

« La bombe atomique et l’encensoir.
Michel Stavrou, professeur à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge.
Paru dans La Croix le: samedi 06/10/2007
La visite en France du patriarche Alexis II de Moscou tourne nos regards vers l’Église de Russie. Seize ans déjà que celle-ci est sortie de ses fers après soixante-dix ans d’un joug soviétique féroce envers toute foi religieuse. On a estimé que le nombre de chrétiens victimes de la vindicte du pouvoir soviétique athée, après 1917, avait largement dépassé celui des martyrs des premiers siècles : 300 000 à 500 000 orthodoxes mis à mort. «  Ils ont été lapidés, sciés, ils ont péri par le glaive,… dénués, opprimés, tourmentés » (Hébreux 11, 37). En dépit de tout, l’Église de Russie a survécu en revenant à l’unique nécessaire, à la sève de l’Évangile et de la Tradition apostolique.

Lire la suite »

Être orthodoxe et français – par Michel Stavrou

Dans un article intitulé "Orthodoxe et français" et publié dans le quotidien La Croix du 6 mai dernier, que nous reproduisons ci-dessous, Michel Stavrou, professeur à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge (Paris), mentionne le développement de célébrations liturgiques en français comme une mesure indispensable à l’inculturation de l’orthodoxie et souligne combien la communauté orthodoxe en France enrichit la vie nationale de ce pays.

Orthodoxe et français
Les grandes échéances électorales offrent l’occasion de réfléchir à la place de la communauté orthodoxe en France, fondamentalement exogène et pourtant enracinée dans ce pays de grand accueil depuis quatre générations. Nul plan concerté, certes, à l’origine de ces vagues successives : des Russes fuyant la révolution de 1917, des Grecs d’Asie Mineure chassés de Turquie en 1923, et des migrations économiques jusqu’à la récente venue de milliers de Roumains et d’ex-Soviétiques ces dernières années.

Lire la suite »

«Souvenez-vous de mes chaînes !» – par Michel Stavrou

Le quotidien La Croix a publié le 30 décembre dernier un article de Michel Stavrou, professeur à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge intitulé « Souvenez-vous de mes chaînes ! ». Nous le publions avec l’aimable autorisation de l’auteur.

« Cette fin d’année 2006 aura été fertile en événements oecuméniques. L’accélération surprenante du rapprochement entre Églises catholique et orthodoxe se ressent à travers trois épisodes notables.
Tout d’abord la reprise, à Belgrade, en septembre, des travaux de la commission internationale de dialogue théologique entre les deux Églises, après une interruption de six ans, due au problème inextricable de l’uniatisme – ce rattachement artificiel de nombreuses communautés orientales au Siège romain, véritable cheval de Troie pour la conscience ecclésiale orthodoxe. Cette fois, le thème « conciliarité et autorité dans l’Église » a relancé le dialogue de façon prometteuse : affaire à suivre.

Lire la suite »

Communiqué de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge suite à l’assemblée générale qui s’est tenue le 22 juin

« L’assemblée générale de l’Institut Saint-Serge s’est tenue ce jeudi 22 juin 2017 au 93 rue de Crimée 75019 Paris.
Suite aux divers rapports, pédagogique du Doyen P. Nicolas Cernokrak, moral du Président M. Jean-François Colosimo, financier de la Trésorière Mme Catherine Desplanque et consécutivement aux rapports de certification du Commissaire aux comptes M. Guy de la Tour d’Artaise agissant au nom de la société IREC, l’assemblée a approuvé à l’unanimité les comptes pour l’exercice 2016-2017 ainsi que l’ensemble des résolutions prises au cours de cette période.
Il en ressort :
1. Qu’en dépit de sa suspension partielle d’activité en 2015-2016, l’Institut a su renouer avec une activité prometteuse.
2. Que les économies drastiques qui ont été consenties par l’ensemble des personnels ont permis de retrouver un équilibre financier minimal, en fait de survie, qui reste de fait insuffisant en l’absence de reconstitution de ressources propres.
3. Que, consécutivement à la résiliation de son bail de location en raison de la détérioration des sols du site qui rend impossible à terme la poursuite de son activité, l’Institut est menacé de faillite par les demandes réitérées à ce jour par le bailleur, la Société immobilière SISP, agissant au nom de l’Archevêché des églises russes orthodoxes d’Europe occidentale. Ces demandes de la SISP postulent la nécessité d’analyser les « conditions juridiques, économiques et financières » de la rupture du bail, notamment « la remise en état des locaux loués » et « le financement des travaux entrepris cette année, mais également ceux qui auraient dû l’être ». Ces exigences de la SISP, quoique contestables juridiquement partiellement ou totalement, sont de nature à mettre en péril la continuité de l’exploitation de l’Institut, c’est-à-dire à le forcer à déposer son bilan et à fermer définitivement. Ce dont convient le Commissaire aux Comptes dans son rapport annexe où il alerte l’assemblée sur la réalité de ce risque.
4. Que le protocole d’accord conclu le 1er mai 2017 entre l’Institut et l’Archevêché visant à l’établissement d’un Comité conjoint apte à régler tout possible différend passé et à rechercher des solutions communes à l’avenir du site du 93 rue de Crimée reste à ce jour en attente d’une mise en effet de la part du Conseil diocésain de l’Archevêché.
5. Que l’Institut regrette la situation d’impasse qui résulte des deux points précédents, qu’il réaffirme être prêt à entreprendre un dialogue réel sur des bases raisonnables, concertées et participatives, qu’il réaffirme être désireux d’apporter une contribution dans la mesure de ses moyens à la solution des problèmes les plus urgents, mais qu’à défaut il assumera les responsabilités qui lui incombent.
L’assemblée a félicité le Doyen P. Nicolas Cernokrak pour sa réélection à ce poste pour un mandat de trois ans. Elle a réélu au Conseil d’administration les membres sortants et candidats M. Vladimir Gantchenko, P. Jivko Panev, M. Michel Stavrou. Le Conseil d’administration a recueilli la démission, pour des raisons de convenance personnelle, de Mme Catherine Desplanque de son poste de Trésorière et l’a remercié d’en demeurer membre. Il a reconduit comme Président M. Jean-François Colosimo, comme Vice-Président M. François Guès qui assurera jusqu’en janvier 2017 l’intérim au poste de Trésorier, ainsi que P. Renaud Presty comme Secrétaire.
Le Conseil a acté que les comptes certifiés de l’exercice 2016-2017 seront rendus publics sur le site de l’Institut dès après le 26 juin 2017 afin de les rendre accessibles à tous. Il a également confirmé les dispositions pratiques de déménagement et de relocalisation de l’Institut pour les deux futurs exercices 2017-2018, 2018- 2019 qui seront effectives au 15 septembre 2017. »

Podcast audio: « La Fabrique de l’histoire » (France-Culture), « Le schisme des Eglises d’Orient et d’Occident »

France Culture_FICi-dessous: le podcast audio de l’émission « La Fabrique de l’histoire » sur France-Culture, du 12 mai, a été consacrée au schisme entre les Églises d’Orient et celle d’Occident. Les invités étaient : Marie-Hélène Blanchet, chargée de recherche au CNRS, Frédéric Gabriel, directeur de recherche au CNRS, tous les deux auteurs de « Réduire le schisme ? Ecclésiologies et politiques de l’Union entre Orient et Occident (XIIIe-XVIIIe siècle)« , et Michel Stavrou, professeur de théologie à l’Institut supérieur d’études œcuméniques et à l’Institut Saint-Serge.

Un volume de « Contacts » sur l’orthodoxie francophone et la paroisse de la Crypte (Paris)

contacts252Le numéro 252 de Contacts, revue française de l’orthodoxie, vient de paraître. Il est consacré à quelques aspects de l’orthodoxie francophone (ecclésiologie, traductions, liturgie, etc) ainsi qu’à l’histoire et au développement de la paroisse orthodoxe de de la Sainte-Trinité (Paris, crypte de la rue Daru). On retrouvera les 7 textes prononcés lors du 50e anniversaire de la fondation de la Crypte en décembre 2014 (p. Michel Evdokimov, Danielle Gousseff, Georges Nahas, Olga Laham, Michel Stavrou, Élie Korotkoff, Cyrille Sollogoub).

Pour lire le sommaire et le liminaire du volume 252 cliquez ICI !

Ce volume de 96 pages peut être commandé en envoyant un chèque de 11 € (frais de port à ajouter : France : 2 €, Europe : 3 €, reste du monde : 5 €) à: Revue Contacts, 61 allée du Bois du Vincin, F-56000 Vannes, ou par email après un virement de la somme totale au compte bancaire de la revue.

Conférence-débat: « Religion : facteur de paix – facteur de guerre ? »

À l’occasion du Dimanche de l’orthodoxie, le 9 mars 2014, la Fraternité orthodoxe de la Région parisienne a organisé une conférence-débat « Religion : facteur de paix- Facteur de guerre ? » a eu lieu. Michel Stavrou, professeur de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, a présenté sa conférence d’introduction : « La doctrine de la guerre à Byzance et son actualité », puis 2 intervenants qui ont connu chacun la guerre dans leur pays ont pris la parole : le père Slavisa Sanjic (Patriarcat de Serbie) et Amira Maalouf (Patriarcat d’Antioche).

Plusieurs interventions d’orthodoxes au colloque théologique international à Taizé sur Frère Roger

img_4896-642-6b628Plusieurs orthodoxes ont participé au colloque théologique international à Taizé consacré à Frère Roger qui s’est déroulé du 30 août au 5 septembre: Michel Stavrou, Julija Vidovic, le P. Vladimir Féodorov (Saint-Pétersbourg). Les textes des interventions sont en ligne ici.

Source de la photographie: Taizé

Un colloque sur les Eglises orthodoxes et le concile panorthodoxe à Caen en novembre

article_17153_55525Du 15 au 17 novembre à Caen, l’Association chrétienne œcuménique de Normandie organise un colloque sur les Églises orthodoxes et le concile panorthodoxe. Comment l’unité et la diversité s’articulent-elles dans les Églises orthodoxes ? Quels enjeux pour le prochain concile panorthodoxe prévu en juin 2016 ?
Avec Mgr Job de Telmessos, archevêque des paroisses de tradition russe en Europe occidentale, le père Nicolas Kazarian, Michel Stavrou, professeur à l’Institut Saint-Serge, le père Michel Mallèvre, directeur de l’ISÉO et des intervenants anglicans, évangéliques et protestants.

Source: Unité des chrétiens. Photographie (rencontre des primats orthodoxes au Phanar): Amen

Le compte rendu du XVe Congrès orthodoxe en Europe occidentale (Bordeaux, 30 avril-3 mai)

Affiche_Frat_2015Ci-dessous: le compte rendu du XVe Congrès orthodoxe d’Europe occidentale, organisé par la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, qui s’est déroulé à Bordeaux du 30 avril au 3 mai (programme, reportage de FR3, vidéos, photographies).

Un événement panorthodoxe : le XVe Congrès orthodoxe
en Europe occidentale
(Bordeaux, 30 avril – 3 mai 2015)

Du 30 avril au 3 mai 2015 s’est tenu à Bordeaux, sous l’égide de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF), le XVe Congrès orthodoxe en Europe occidentale. Cette quinzième édition, depuis le premier congrès de 1971, a rassemblé près de 600 participants de divers diocèses orthodoxes, venus des pays d’Europe occidentale et au-delà, pour un partage commun sur le thème de la condition des chrétiens « pleinement dans le monde, mais pas de ce monde ». Quatre conférences plénières, trois tables rondes et une quarantaine d’ateliers ont permis d’approfondir la question, ainsi que des temps de prière et une soirée d’hommage consacrée à la mémoire du père Cyrille Argenti.
Le congrès a débuté le vendredi 1er mai par la divine liturgie qui a d’emblée donné le ton de l’événement : un rassemblement de fidèles très divers puisant son unité à la table eucharistique. Nicolas Behr, au nom de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, qui était organisatrice de l’événement, a ensuite souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants. Des messages de soutien envoyés par plusieurs évêques retenus ailleurs ont été lus à cette occasion : le métropolite de France, Mgr Emmanuel, président de l’AEOF, soulignait notamment que le chrétien est appelé à devenir médiateur entre le visible et l’invisible ; le métropolite de Belgique Mgr Athénagoras, dans un message long et chaleureux adressé aux congressistes, rappelait pour sa part qu’il avait participé à tous les congrès orthodoxes précédents, « lieux d’expériences fabuleuses et combien enrichissantes » et que sa personnalité avait été « forgée » par les « grands personnages » qu’on y entendait ; quant à l’archevêque Job (Exarchat des paroisses de tradition russe), il a mis l’accent sur la dimension panorthodoxe d’un tel rassemblement, appelant les participants à être des « éléments constructifs » dans l’Église.
Le premier conférencier, le père Jean Gueit, recteur de la paroisse Saint-Hermogène (Marseille), professeur émérite de droit (Université d’Aix-en-Provence) et aumônier de la Fraternité orthodoxe, a axé sa réflexion sur l’adage patristique « Dieu s’est fait homme pour que l’homme devienne Dieu ». Il a introduit la problématique du congrès en montrant que le mode de fonctionnement de l’humanité est marqué par des polarités conflictuelles de plus en plus violentes et mortifères. Seule l’élaboration du droit et l’organisation d’un pouvoir politique rendent possible la vie en société. Mais Dieu dépasse cette conflictualité en nous réconciliant avec nous-mêmes et avec le cosmos. Pour conclure, le père Jean a insisté sur la force libératrice de l’Esprit Saint face à toute forme d’autoritarisme : l’Eglise n’est pas un carcan mais le corps du Christ ressuscité.
Dans l’après-midi, la deuxième session plénière fut l’occasion d’accueillir à la tribune le professeur Assaad Kattan (Université de Münster), théologien laïc du Patriarcat d’Antioche, spécialiste de l’interprétation des Pères de l’Église et du dialogue entre christianisme et islam. Dans son allocution intitulée « Pour une théologie orthodoxe contre la démission », Assaad Kattan a appelé à un renouveau créatif de la théologie qui permette d’établir des ponts entre la réalité actuelle post-moderne et le vécu ecclésial. Le théologien a souligné trois aspects : la nécessité de revenir à une interprétation dynamique de la tradition ecclésiale, permettant d’en dégager le message essentiel sous ses formes transitoires, l’importance d’avoir une approche théologique qui valorise la raison, enfin l’urgence de développer de nouveaux modes de lecture des textes au fondement de la tradition.
Une série d’ateliers a ensuite permis aux participants de réfléchir sur des questions aussi diverses que le rapport entre psychothérapie et paternité spirituelle, la transmission de la foi en famille, la vie du chrétien en entreprise, le dialogue entre islam et christianisme, etc. En soirée, un hommage au père Cyrille Argenti devait rappeler, au fil des témoignages, combien cet artisan de la Fraternité orthodoxe, ardent promoteur d’une orthodoxie francophone et du dialogue œcuménique, fut avant tout un grand et authentique pasteur, s’efforçant de conduire vers le Christ les nombreuses personnes qui sollicitaient son aide.
Après l’office des matines, la deuxième journée du congrès (samedi 2 mai) s’est ouverte sur la troisième session plénière la conférence de Mgr Stéphane, primat de l’Église orthodoxe d’Estonie (autonome au sein du Patriarcat œcuménique de Constantinople). Celui-ci, dans une riche méditation, s’est demandé comment les chrétiens, en particulier orthodoxes, peuvent trouver des repères entre un Occident en pleine décroyance et le fanatisme montant au Proche-Orient et en Afrique. Il a montré que de cette tension peuvent naître les conditions d’une nouvelle rencontre authentique du monde avec l’Évangile. Mais, a-t-il souligné, « seule une pastorale de communion peut émouvoir la société sécularisée » en faisant redécouvrir à l’homme une réalité secrète qui ne peut que se contempler et en rappelant à la société son sens de l’amour.
Une seconde série d’ateliers a suivi cette conférence plénière. Puis, en début d’après-midi, s’est tenu un temps de prière œcuménique à l’intention des chrétiens d’Orient persécutés. Ce moment d’une grande ferveur a rassemblé, outre les participants au congrès, divers représentants religieux, notamment Mgr Laurent Dognin, l’évêque auxiliaire catholique de Bordeaux, tous unis dans une même prière pour les martyrs de notre temps.
Trois tables rondes simultanées se sont ensuite déroulées : la première, intitulée « Que peut-on attendre du futur concile panorthodoxe ? », et animée par Michel Stavrou (Institut Saint-Serge), avait pour intervenants le père Dimitrios Bathrellos (Athènes), Pierre Sollogoub (Fraternité orthodoxe en Europe occidentale) et le père Alexis Struve (Nantes, Kiev). Elle a permis de faire le point sur la préparation du concile panorthodoxe à venir et sur les attentes qu’il suscite. Les intervenants ont souligné le peu d’informations diffusées auprès du peuple de Dieu et la prise de conscience encore faible de l’importance de cet événement en gestation. La deuxième table ronde,  consacrée à « la psychologie contemporaine et les Pères de l’Église » et menée en anglais par le diacre Michael Bakker (Pays-Bas), avait pour intervenants Christine Artiga, psychothérapeute (Bordeaux), Silouane Deutekom (Orthodox Peace Fellowship) et Matthieu Sollogoub, professeur de chimie moléculaire (Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris VI). Intitulée « Questions actuelles d’éthique », la troisième table ronde, sous la houlette du père Christophe D’Aloisio (Institut Saint-Jean-le-Théologien, Bruxelles) et avec la participation de l’évêque Jean de Charioupolis (Genève, Paris), du docteur Denys Clément (Paris) et de la psychologue Nathalie Victoroff (Paris), a abordé quelques questions éthiques telles que l’interruption médicale de grossesse, la fin de vie, la sexualité… Cette table ronde fut l’occasion de rappeler qu’il convient de ne pas sacraliser la vie au détriment de la personne et qu’un travail de formation des pasteurs comme des fidèles est indispensable pour que l’Église puisse relever les défis éthiques posés par le monde contemporain. Des vigiles festives, chantées en anglais, français, roumain, arabe, grec, ont clôturé cette seconde journée.
Le dimanche 3 mai, 3e jour du congrès, la divine liturgie a été présidée par le métropolite Stéphane d’Estonie auquel se sont joints Mgr Marc (Métropole roumaine) – qui a prononcé une belle homélie sur la guérison du paralytique – et Mgr Jean de Charioupolis (Patriarcat œcuménique). À l’issue de cette célébration de tonalité pentecostale, Mgr Stéphane a qualifié ce moment de sommet du congrès et a laissé voir son émotion devant cette assemblée orthodoxe occidentale à laquelle il s’est dit lié par de profondes attaches spirituelles, faisant siennes ses joies et ses peines.
La dernière conférence plénière, prononcée par le théologien laïc grec Thanasis Papathanassiou, ayant pour thème « Quand l’idolâtrie séduit et mène à une Église sans mission », fut un appel à se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint pour faire de la vie chrétienne bien plus qu’une simple observance de rites. Le théologien a souligné le danger de croire qu’on peut posséder le Dieu vivant dans l’Église, transformant ainsi la foi en idolâtrie et faisant des prêtres une caste chargée d’administrer seule l’Église. Il importe de toujours se souvenir que la lex credendi (règle de foi) et la lex orandi (règle de prière) sont ancrées dans la lex sequendi : appel à « suivre le Christ nu » (saint Colomban). Car l’homme est appelé à être image de Dieu et non idole, ce ne sont pas les autels de pierre qui importent mais les autels vivants.

Ces trois journées de réflexion, de dialogue, de prière, d’échanges informels – notamment avec le métropolite Stéphane d’Estonie, Mgr Jean de Charioupolis (Patriarcat œcuménique), Mgr Marc (Patriarcat de Roumanie, Bordeaux) et Mgr Nestor (Patriarcat de Moscou, Paris) – ont offert des moments de fraternité intense, qui ont permis de partager une véritable communion ecclésiale, respectueuse de la riche diversité des personnes, de leurs multiples ancrages juridictionnels et points de vue, tout en leur donnant de vivre pleinement leur unité en Christ. La joie de la Résurrection n’a cessé d’être proclamée, chantée et vécue durant ce congrès, sans perdre de vue la réalité de la situation des chrétiens au cœur du monde, invitant chacun à répandre à sa manière cette joie, une fois rentré dans son cadre de vie quotidien. Les Actes de ce congrès (textes de conférences et rapports d’ateliers et de tables rondes) seront publiés prochainement dans la revue orthodoxe Contacts (www.revue-contacts.com). Les non-abonnés peuvent commander à l’avance ce volume en envoyant un chèque de 13 € à : Revue Contacts, 61 allée du Bois du Vincin 56000 Vannes.

DSC_4393

Vidéo de présentation de l’université de rentrée de l’Institut Saint-Serge « Chrétiens, entre guerres et paix »

L’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge organise dans ses locaux, du 25 au 27 septembre, une université de rentrée intitulée « Chrétiens, entre guerres et paix » sur le regard que les chrétiens développent au sujet de la guerre. Les intervenants sont : Antoine Arjakovsky, P. Nicolas Cernokrak, Jean-François Colosimo, Georges Prévélakis, Michel Stavrou et Bertrand Vergely. Pour vous y inscrire, vous pouvez télécharger le bulletin d'inscription et le renvoyer à l’adresse email de l'Institut ou bien téléphoner au 01 42 01 96 10. Pour consulter le programme, cliquez ICI ! Nous vous invitons à regarder la présentation de l'évènement ci-dessous :

Colloque: « Serge Boulgakov, un père de l’Eglise moderne »

Les 27 et 28 juin, aura lieu à Paris un colloque ayant pour thème : "Serge Boulgakov, un père de l'Eglise moderne". Il se déroulera aux Editeurs réunis le vendredi 27 juin et au Collège des Bernardins le samedi 28 juin, dans le grand auditorium. Parmi les intervenants: Tatiana Victoroff, Nikita Struve, Antoine Nivière, Cyrille Sollogoub, l'archevêque Job de Telmessos, le père Christophe Levalois, Michel Stavrou, le père Marc-Antoine Costa de Beauregard, Daniel Struve, Antoine Arjakovsky, etc. Le programme complet est en ligne ici.

« Cosmologie moderne et dessein divin en perspective chrétienne » une conférence à l’Institut Saint-Serge

Dans le cadre de la chaire de théologie des dogmes (professeur Michel Stavrou) de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris, Jean Kovalevsky, membre de l'Académie des sciences et astronome émérite à l’Observatoire de la Côte d’Azur, donnera une conférence exceptionnelle sur « Cosmologie moderne et dessein divin en perspective chrétienne » le mardi 13 mai de 14h à 16h. Entrée : 10 € ; étudiants : 5 €.

Lyon: « Le renouveau de la pneumatologie byzantine dans l’œuvre de Nicéphore Blemmydès » (conférence)

logo-biblindex-2013_0Michel Stavrou donnera demain, de 11 heures à 13 heures, dans la salle de documentation de l'Institut des Sources chrétiennes à Lyon, dans le cadre du séminaire Biblindex,une conférence sur le thème : "Le renouveau de la pneumatologie byzantine dans l'œuvre de Nicéphore Blemmydès". Présentation: "Moine philosophe de l'Empire de Nicée, Nicéphore Blemmydès (1197-1269) a laissé, parmi ses œuvres théologiques éditées récemment en un corpus (SC 517 et SC 558), deux courts traités sur le Saint-Esprit, dans lesquels il entreprend d’expliquer le sens de la formule de plusieurs Pères grecs selon laquelle l'Esprit Saint « procède du Père par le Fils » (Per Filium). Cette doctrine qui s’appuie sur Jn 15, 26 signifie, selon Nicéphore, que l'Esprit tient son existence du Père seul et « resplendit éternellement » par le Fils sur qui il repose. Désireux de concilier le Per Filium avec la procession de l'Esprit à partir du Père seul (Photius) et l'intuition initiale du Filioque qui valorise la relation éternelle entre le Fils et l'Esprit, Blemmydès a œuvré à la réconciliation des Églises latine et grecque."

Lyon: « Le renouveau de la pneumatologie byzantine dans l’œuvre de Nicéphore Blemmydès » (conférence)

logo-biblindex-2013_0Michel Stavrou donnera demain, de 11 heures à 13 heures, dans la salle de documentation de l'Institut des Sources chrétiennes à Lyon, dans le cadre du séminaire Biblindex,une conférence sur le thème : "Le renouveau de la pneumatologie byzantine dans l'œuvre de Nicéphore Blemmydès". Présentation: "Moine philosophe de l'Empire de Nicée, Nicéphore Blemmydès (1197-1269) a laissé, parmi ses œuvres théologiques éditées récemment en un corpus (SC 517 et SC 558), deux courts traités sur le Saint-Esprit, dans lesquels il entreprend d’expliquer le sens de la formule de plusieurs Pères grecs selon laquelle l'Esprit Saint « procède du Père par le Fils » (Per Filium). Cette doctrine qui s’appuie sur Jn 15, 26 signifie, selon Nicéphore, que l'Esprit tient son existence du Père seul et « resplendit éternellement » par le Fils sur qui il repose. Désireux de concilier le Per Filium avec la procession de l'Esprit à partir du Père seul (Photius) et l'intuition initiale du Filioque qui valorise la relation éternelle entre le Fils et l'Esprit, Blemmydès a œuvré à la réconciliation des Églises latine et grecque."

Journée d’étude : « Le renouveau de la théologie orthodoxe au XXème siècle » à l’Institut catholique de Lille

Le 30 novembre, de 13h30 à 17h30, aura lieu une journée d'étude à l'Institut catholique de Lille sur "Le renouveau de la théologie orthodoxe au XXème siècle", organisée par l'Université d'Arras en collaboration avec l'Institut Saint-Serge. Les quatre interventions (chacune de 40' suivie d'un débat de 15') aborderont différents aspects du renouveau théologique dans le monde orthodoxe au XXème siècle :

  • 13h30-14h25 : Antoine Arjakovsky, codirecteur du département « Société, Liberté, Paix » au Collège des Bernardins (Paris) – Les penseurs russes de l’Ecole de Paris, héritiers de la philosophie religieuse russe
  • 14h25-15h20 : Goran Sekulovski, chargé de cours à l’Institut Saint-Serge (Paris) – Georges Florovsky (1893-1979) et le renouveau patristique
  • 15h20-15h40 : Pause
  • 15h40-16h35 : Joost van Rossum, professeur à l’Institut Saint-Serge (Paris) – L’eschatologie, clé de la théologie d’Alexandre Schmemann (1921-1983)
  • 16h35-17h30 : Michel Stavrou, professeur à l’Institut Saint-Serge (Paris) – La théologie de la personne chez Vladimir Lossky, Jean Zizioulas et Olivier Clément

Source : Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

Sur le site de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France

Plusieurs notes ont été publiées hier sur le site de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France: l'hommage de la revue Unité des chrétiens au métropolite Emmanuel; un compte rendu de l'intervention de Michel Stavrou devant l'AEOF, lors de la réunion périodique de celle-ci en octobre dernier, sur le dialogue orthodoxe-catholique en France; ainsi que deux compte rendus de lecture, l'un sur l'ouvrage de Xénia Krivochéine intitulé La beauté salvatrice – Mère Marie Skobtsov (Cerf, 2012), l'autre sur le livre d'Alain Durel, La presqu'île interdite – Initiation au Mont Athos (Albin Michel, 2010).

Vidéo: annonce du colloque sur le futur concile panorthodoxe

Du 18 au 20 octobre, un colloque est organisé par l’Institut Saint-Serge et le Centre de recherches œcuméniques de l’Université catholique de Leuven en partenariat avec la revue de théologie orthodoxe Contacts et le Collège des Bernardins (Paris). Nous vous invitons à visionner la présentation de ce colloque par Michel Stavrou, professeur de théologie des dogmes de l'Institut Saint-Serge.

Un colloque exceptionnel sur les enjeux du futur concile panorthodoxe

Alors que l'on s'interroge sur la tenue prochaine ou non du grand concile panorthodoxe attendu et préparé depuis plus de 50 ans, un colloque exceptionnel sur les thèmes prévus pour ce concile aura lieu à l'Institut Saint-Serge (Paris) du 18 au 20 octobre. Organisé par l'Institut Saint-Serge et le Centre de recherches œcuméniques de l’Université catholique de Leuven, en partenariat avec la revue de théologie orthodoxe Contacts et le Collège des Bernardins (Paris), ce colloque international, a pour but de sensibiliser aux enjeux d'un événement ecclésial majeur à venir.
Le programme abordera, avec des théologiens orthodoxes issus de nombreux pays (France, Etats-Unis, Géorgie, Grèce, Liban, Roumanie, Russie) les 5 grands thèmes suivants : 1- Le calendrier liturgique commun, 2- Autocéphalie, autonomie et diptyques, 3- L'avenir de la "diaspora" orthodoxe, 4- Relations de l'orthodoxie avec les autres Eglises, 5- Les questions éthiques et sociales et le jeûne aujourd'hui. Tous ces grands thèmes seront aussi analysés par des observateurs non orthodoxes: catholiques romains et protestants, ce qui permettra une interaction fructueuse dans un esprit d’ouverture œcuménique.
Intervenants : Mgr Emmanuel de France; Mgr Gabriel de Comane; Nicolas Ozoline; Peter De Mey; Pierre Sollogoub; Vladimir Khoulap; Thomas Pott; John Erickson; Grigorios D. Papathomas; Joseph Famerée; Emmanuel Clapsis; Antoine Arjakovsky; Ivana Noble; Mgr Jérôme Beau; Carol Saba; Georges Nahas; Nicolas Cernokrak; Enzo Bianchi; Tamara Grzelidze; Michel Stavrou; Barbara Hallensleben; Radu Preda; Athanasios Papathanassiou; Anne-Marie Reijnen; Pantelis Kalaïtzidis.
Le programme détaillé et le bulletin d'inscription peuvent être téléchargés sur le site de l'Institut Saint-Serge.
Contact : Institut Saint-Serge: ito@saint-serge.net . Tél. 01 42 01 96 10 (secrétariat : du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 16h).

Radio (France culture) : l’édition de la « Théologie dogmatique » de Vladimir Lossky

L’émission de radio Orthodoxie, sur France culture, dimanche 6 mai, à partir de 8h05, sera consacrée àl’édition de la Théologie dogmatique de Vladimir Lossky aux éditions du Cerf. L’invité sera Michel Stavrou, professeur à l’Institut Saint-Serge et co-éditeur de l’ouvrage. Présentation:  » Entretien sur la publication des cours que dispensa Vladimir Lossky (1903-1958) à Paris entre 1954 et 1958, sur la base des notes de son disciple Olivier Clément. Revues par l’auteur, elles ont été classées et enrichies des références patristiques par Michel Stavrou. Dans la lignée de son célèbre Essai sur la théologie mystique de l’Église d’Orient, Vladimir Lossky propose une synthèse claire et accessible de la doctrine chrétienne, en s’appuyant sur la pensée vivante. » L’émission pourra être écoutée en direct par l’Internet sur le site de France culture, puis, ensuite, sur cette page où se trouvent également les précédentes émissions en podcasts.

Un nouvel ouvrage du théologien orthodoxe Vladimir Lossky

Photo Lossky TD

Vladimir Lossky, Théologie dogmatique, édité par Olivier Clément et Michel Stavrou Paris, éditions du Cerf, coll. « Patrimoines – Orthodoxie », 2012, ISBN 978-2-204-09340-8 Prix : 20 €.

Cet ouvrage nouvellement paru aux éditions du Cerf contient l’édition augmentée du cours dispensé par Vladimir Lossky (1) (1903-1958), l’un des plus grands théologiens orthodoxes du XXe siècle, entre 1954 et 1958, sur la base des notes de son disciple Olivier Clément (1921-2009), classées et enrichies des références patristiques par Michel Stavrou, professeur à l’Institut Saint-Serge. Une première version de ce cours avait été publiée dans des revues dès 1964 : elle est ici corrigée sur la base de transcriptions revues par V. Lossky et enrichie de plusieurs parties et chapitres supplémentaires représentant 35 % de textes entièrement inédits. Dans la lignée de son célèbre Essai sur la théologie mystique de l’Église d’Orient, Vladimir Lossky propose dans ce volume une synthèse claire et accessible de la doctrine chrétienne, s’appuyant sur la pensée vivante des Pères de l’Église.

Lire la suite »

La visite en France du métropolite Hilarion (Alfeyev) de Volokolamsk

IMG_0781

A l'occasion des premières Journées du livre orthodoxe en France et de la parution du second tome de son ouvrage intitulé L'Orthodoxie, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du département des affaires ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a séjourné à Paris du 15 au 18 février. Le 16 février, il a été reçu à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge (photographie ci-contre). " Le métropolite y fut reçu par l’archevêque Gabriel, le doyen de l’Institut l’archiprêtre Nicolas Cernokrak et les représentants du professorat (…) L’archevêque Gabriel a salué cordialement son visiteur, qui est docteur en théologie de l’Institut. Le métropolite Hilarion s’est déclaré content de se trouver à nouveau dans le lieu qui est devenu le centre de la renaissance de la pensée théologique russe au XXe siècle, là où ont prié et enseigné des théologiens éminents, comme l’archimandrite Cyprien (Kern), les archiprêtres Georges Florovsky, Serge Boulgakov et Nicolas Afanassiev, V.N. Lossky et plusieurs autres. Le métropolite a partagé les souvenirs de ses visites à l’Institut durant ses études et a mentionné, en particulier, comment il s’était arrêté dans la cellule de l’archiprêtre Serge Boulgakov."

Lire la suite »

Académie de Volos : un colloque théologique international en l’honneur de Mgr Jean Zizioulas

Zizioulas_volosDu vendredi 28 au dimanche 30 octobre 2011 a eu lieu à l’Académie théologique de Volos (Magnésie, Grèce), un colloque théologique intitulé « Métropolite de Pergame Jean Zizioulas : personne, eucharistie et Royaume de Dieu, en perspective orthodoxe et œcuménique », destiné à étudier et honorer l’œuvre de l’illustre théologien, en présence de l’intéressé et du président de l’Académie, le métropolite Ignace de Démétriade. Ce colloque, auquel assistaient notamment le représentant du patriarche œcuménique, l’archimandrite Bartholomée Samaras, et neuf évêques orthodoxes appartenant au Patriarcat œcuménique, à l’Eglise de Grèce et au Patriarcat de Serbie, a donné lieu, durant deux jours, à une série de six sessions où les participants ont exposé et approfondi plusieurs thèmes majeurs de l'œuvre du métropolite Jean Zizioulas en en montrant l'actualité : onze théologiens grecs (dont plusieurs venus de l’Université de Thessalonique), un théologien français, Michel Stavrou (Institut Saint-Serge, Paris), deux théologiens serbes, Mgr Ignace Midic et Mgr Maxime Vasiljevic (Faculté de théologie de Belgrade), et un théologien américain, Aristotle Papanikolaou (Fordham University). Mgr Jean Zizioulas a lui-même pris part aux débats pour répondre à certaines questions ou objections des intervenants.

 

Lire la suite »

Table ronde sur la Collection canonique d’Antioche

Colletion_antiocheLe 17 novembre prochain, une soirée sera organisée à l’Institut Saint-Serge (Paris), sous la présidence du professeur Michel Stavrou, à l’occasion de la parution du livre de M. Aram Mardirossian : La Collection canonique d’Antioche, Paris, Centre de recherche d’histoire et civilisation de Byzance (Collège de France – CNRS), « Monographies » 34. Premier recueil de législation ecclésiastique, la Collection canonique d’Antioche, a surgi au IVe siècle au temps des premières controverses christologiques. Son auteur présumé, Euzôïos d’Antioche, fut la figure de proue de l’Église « semi-arienne ».

 

Lire la suite »

Congrès international « Repenser la tradition chrétienne dans un monde postmoderne » à Valence (Espagne)

Du 18 au 20 octobre, l'Université de Valence (Espagne) organise un congrès international "Repenser la tradition chrétienne dans un monde postmoderne". Michel Stavrou, professeur de théologie des dogmes de l'Institut Saint-Serge à Paris, donnera une conférence intitulée "L’anthropologie chrétienne d’Olivier Clément à la croisée de l’Orient et de l’Occident" le 18 octobre à 17h30. Pour connaître le programme complet du congrès cliquez ICI !

La 18e rencontre de l’association Saint-Silouane-l’Athonite, les 1er et 2 octobre, sur « La Personne du Saint-Esprit »

La 18e rencontre de l'association Saint-Silouane-l'Athonite aura lieu les 1er et 2 octobre à La Neylière (entre Lyon et Saint-Etienne). Présentation: " La 18ème rencontre de l'association aura lieu à la Neylière les 1er et 2  octobre. Les personnes peuvent y arriver à partir du vendredi 30 septembre. La divine liturgie aura lieu le dimanche 2 octobre à la Neylière. Le thème de cette 18ème rencontre sera   «La Personne du Saint-Esprit», quels rapports entretenons-nous avec lui, comment nous parle-t-il ? Les intervenants de  cette rencontre seront Michel Stavrou, sur le thème de "la Personne du Saint-Esprit". Nous entendrons aussi le P. Nicolas Sakharov (monastère Saint-Jean-Baptiste, Maldon, Essex, Grande-Bretagne)  et le pasteur Pierre-André Pouly, pasteur résident de Crêt-Bérard, canton de Vaud en Suisse. Les autres pères du comité seront là aussi pour alimenter les discussions et les soirées du vendredi et du samedi." Pour s'inscrire: voir ici.

Le recteur du Séminaire russe a été l’invité de l’Institut Saint-Serge pour une conférence

Alexandre web Le recteur du Séminaire orthodoxe russe, le hiéromoine Alexandre Siniakov, a donné le 30 mai dernier, une conférence à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, dans le cadre du cours annuel de la théologie des dogmes pour les étudiants de licence. Invité par le professeur de théologie des dogmes, Michel Stavrou, le père Alexandre a parlé de la notion d'hypostase dans la doctrine trinitaire et la christologie de saint Grégoire de Nazianze. La conférence a été suivie d'un débat. Le père Alexandre Siniakov, de son côté, a invité le professeur Michel Stavrou à donner, l'an prochain, une conférence au Séminaire orthodoxe russe, dans le cadre de son cours de théologie dogmatique qui portera sur la doctrine de l'incarnation.

Sources : l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge et le Séminaire orthodoxe russe.

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski