23/06/2017
Actualités
Page d'accueil > Résultats de la recherche : P. Michel Evdokimov

Résultats de la recherche : P. Michel Evdokimov

Radio (RTBF): le problème de la sécularisation et du mal dans le monde, avec le père Michel Evdokimov

RTB-radio diffusera dimanche 18 mars, à partir de 19h30, un entretien avec le père Michel Evdokimov sur le problème de la sécularisation et du mal dans le monde. D’ores et déjà, cette émission peut être écoutée ici (précédentes émissions).

Podcast du colloque « Paul Evdokimov (1900-1970), témoin de la beauté de Dieu » – 7

Un colloque international « Paul Evdokimov (1900-1970), témoin de la beauté de Dieu » s'est déroulé les 10 et 11 décembre 2010, dans les locaux de l'Institut de théologie orthodoxe de Paris (Institut Saint-Serge). Nous vous invitons aujourd'hui à regarder la conférence de Michel Stavrou sur "La place de l'Esprit Saint dans l'oeuvre de Paul Evdokimov".

Podcast vidéo :

Podcast audio :

Cliquez ici pour télécharger le   MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

Podcast vidéo du colloque « Paul Evdokimov (1900-1970), témoin de la beauté de Dieu » – 2

Un colloque international « Paul Evdokimov (1900-1970), témoin de la beauté de Dieu » s’est déroulé les 10 et 11 décembre 2010, dans les locaux de l’Institut de théologie orthodoxe de Paris (Institut Saint-Serge). Nous vous invitons aujourd’hui à regarder l’« Introduction bio-bibliographique à l’œuvre de Paul Evdokimov » de Michel Stavrou, professeur de théologie des dogmes de l’Institut Saint-Serge.

Podcast vidéo :

Colloque de l’Institut Saint-Serge à Paris  » Paul Evdokimov, témoin de la beauté de Dieu  » – 10 et 11 décembre 2010. L’exposé de Michel Stavrou : l’introduction bio-bibliographique : l’œuvre de Evdokimov.

Podcast audio :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Compte-rendu du colloque international « Paul Evdokimov (1900-1970), témoin de la beauté de Dieu »

Coloque_evdokimovUn colloque international sur le thème « Paul Evdokimov (1900-1970), témoin de la beauté de Dieu » s'est déroulé les 10 et 11 décembre 2010, dans les locaux de l'Institut de théologie orthodoxe de Paris (Institut Saint-Serge), afin de proposer une relecture de l’œuvre de l'un des plus célèbres théologiens orthodoxes du XXe siècle, qui enseigna à l'Institut Saint-Serge de 1951 à 1970. Coorganisé par l’Institut Saint-Serge et la revue de théologie orthodoxe Contacts à l'occasion du 40e anniversaire de la mort de Paul Evdokimov, ce colloque a réuni près de quatre-vingt-dix personnes. Dans son allocution d'ouverture, l’archevêque Gabriel, recteur de l'Institut Saint-Serge, a souligné l’actualité de l’œuvre de Paul Evdokimov et son importance pour le rayonnement de l’orthodoxie. Au cours des deux journées du colloque, quatorze intervenants, venus de France, des Etats-Unis d’Amérique, de Grèce, d’Italie et de Russie ont présenté des communications dans le cadre de quatre sessions thématiques : « Pensée éthique et engagement social », « Anthropologie et ecclésiologie », « De la lecture des Ecritures à l’expression des vérités révélées », « Esthétique et eschatologie : dire la beauté de Dieu ». La dernière session du colloque s'est achevée par la célébration, dans l'église Saint-Serge, d'un office des défunts à la mémoire de Paul Evdokimov, présidé par le P. Michel Evdokimov son fils. Pour visiualiser l'album de photographies, cliquez ICI !

Lire la suite »

Recension: Paul Evdokimov, «Une vision orthodoxe de la théologie morale»

Evdokimov Paul Evdokimov, «Une vision orthodoxe de la théologie morale», préface du P. Michel Evdokimov, Paris, Éditions du Cerf, 2009, 193 p. (coll. «Patrimoine orthodoxie»).
Depuis quelques années, le P. Michel Evdokimov s’occupe de rééditer les écrits de son père, le théologien Paul Evdokimov (1901-1970). Ce volume est issu des cours donnés par ce dernier à l’Institut Saint-Serge entre les années 1950 et 1970. Il entend présenter la conception orthodoxe de la morale, dont Michel Evdokimov souligne à juste titre, dans sa préface, qu’elle dépasse l’éthique des devoirs et des obligations et donc aussi le moralisme. L’auteur étudie successivement «la morale naturelle», «la notion éthique du Bien et les réactions naturelles de l’esprit humain», «l’éthique du monde ancien» et des religions et philosophies extrême-orientales, «les origines de la conscience morale selon les différents systèmes philosophiques» ; les chapitres suivants traitent de la notion de valeur, du problème du mal, de l’aspect éthique de l’ecclésiologie et de la vie spirituelle (les passions, les combat invisible de l’ascèse…).

Lire la suite »

Recension : Michel Evdokimov, «Prier 15 jours avec Saint Séraphim de Sarov»

Evdokimov_seraphim_2
Michel Evdokimov, «Prier 15 jours avec Saint Séraphim de Sarov», Nouvelle Cité, Paris, 2008, 120 p.
Dans la ligne de ses publications antérieures sur la spiritualité russe, le P. Michel Evdokimov propose, dans le cadre de la collection «Prier 15 jours avec», qui comporte déjà plus de 120 volumes, un petit livre consacré à saint Séraphim de Sarov. Cependant, contrairement à ce que pourrait laisser supposer le titre de la collection, ce volume ne comporte aucune prière de saint Séraphim et ne propose pas non plus un accompagnement, en 15 étapes, de saint Séraphim dans sa prière. Il présente un commentaire, en 15 chapitres ne suivant aucun ordre particulier, d’une soixantaine de courts extraits des témoignages ou des enseignements de saint Séraphim sur différents aspects de la vie spirituelle.

Lire la suite »

Un entretien radiodiffusé avec le père Michel Evdokimov sur la situation dans le Caucase et les appels à la paix

Radio Vatican a interrogé le père Michel Evdokimov sur la situation (1) en Ossétie du sud et en Géorgie et plus particulièrement, suite à l’appel à la prière avec les orthodoxes du pape Benoit XVI, sur la demande de l’arrêt des hostilités du patriarche russe Alexis. Pour écouter cet entretien, cliquez ici.

Recension: Paul Evdokimov, «La vie spirituelle dans la ville»

Evdokimov
Paul Evdokimov, «La vie spirituelle dans la ville», Paris, Éditions du Cerf, 2008, 225 p.
Paul Evdokimov (1901-1970) fut, dans la seconde moitié du siècle dernier, l’un des écrivains orthodoxes francophones les plus prolifiques, et son œuvre fut largement diffusée dans le monde catholique et dans le monde protestant, par rapport auxquels il joua un rôle de «passeur».
À titre de commémoration, les éditions du Cerf, à l’initiative de son fils Michel, reprennent dans ce volume des articles parus dans diverses revues et dans des livres aujourd’hui épuisés. À côté de chapitres qui concernent l’eschatologie, la Bible, «l’adoration liturgique», «l’amour fou de Dieu», l’art et «la dimension eschatologique de l’unité», on retrouvera quatre des thèmes de prédilection d’Evdokimov : le mariage dans sa dimension ecclésiale, eucharistique et sacerdotale, la personne humaine, comme idéal à accomplir, le monachisme intériorisé et le sacerdoce royal des laïcs.

Lire la suite »

« La sainteté russe » une conférence donnée par le père Michel Evdokimov

Le père Michel Evdokimov, recteur de la paroisse des Saints-Pierre-et-Paul à Châtenay-Malabry  et enseignant à l’
Ecole cathédrale à Paris a donné une conférence sur la sainteté russe à la paroisse orthodoxe Notre Dame Souveraine à Chaville le 18 novembre dernier.

Pour téléchargez la vidéo sous format MP4 compatible iPod cliquez ICI et sous format Mp3 .

"La sainteté russe" une conférence donnée par le père Michel Evdokimov

Le père Michel Evdokimov, recteur de la paroisse des Saints-Pierre-et-Paul à Châtenay-Malabry  et enseignant à l’
Ecole cathédrale à Paris a donné une conférence sur la sainteté russe à la paroisse orthodoxe Notre Dame Souveraine à Chaville le 18 novembre dernier.

Pour téléchargez la vidéo sous format MP4 compatible iPod cliquez ICI et sous format Mp3 .

«Sainte Thérèse de Lisieux et saint Silouane de l’Athos : deux saints pour notre temps» – par le père Michel Evdokimov

Nous
vous proposons le texte d’une conférence du père Michel Evdokimov,
prononcée le 2 février 2007, à l’Ecole cathédrale à Paris, à l’occasion d’un
colloque sur Thérèse de Lisieux. Il s’intitule « Sainte Thérèse de Lisieux
et saint Silouane de l’Athos : deux saints pour notre temps ». Pour
le lire, cliquez
ici
.

Autres textes du père
Michel sur Orthodoxie.com:
«L’accompagnement
spirituel
», «In memoriam
Elisabeth Behr-Sigel
». Un entretien : «Un prêtre pour
notre temps
».

Enregistrement: Sur le père Lev Gillet (un moine de l’Eglise d’Orient) – par le père Michel Evdokimov

A l’occasion du dimanche de l’orthodoxie, le 20 mars, un hommage au père Lev Dsc00368 Gillet, qui a signé ses ouvrages "un moine de l’Eglise d’Orient", a été organisé à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge. Nous avons enregistré le témoignage du père Michel Evdokimov qui a bien connu père Lev. Père Michel est recteur de la paroisse Saints Pierre et Paul à Châtenay-Malabry, près de Paris. Il est également responsable de la commission pour le dialogue inter-confessionnel de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France. Pour télécharger et écouter cet enregistrement, au format mp3, cliquez sur ce lien .

Photographie: le père Michel Evdokimov discutant avec Christos Yannaras un peu avant l’hommage au père Lev (source).

Enregistrement: Sur le père Lev Gillet (un moine de l'Eglise d'Orient) – par le père Michel Evdokimov

A l’occasion du dimanche de l’orthodoxie, le 20 mars, un hommage au père Lev Dsc00368 Gillet, qui a signé ses ouvrages "un moine de l’Eglise d’Orient", a été organisé à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge. Nous avons enregistré le témoignage du père Michel Evdokimov qui a bien connu père Lev. Père Michel est recteur de la paroisse Saints Pierre et Paul à Châtenay-Malabry, près de Paris. Il est également responsable de la commission pour le dialogue inter-confessionnel de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France. Pour télécharger et écouter cet enregistrement, au format mp3, cliquez sur ce lien .

Photographie: le père Michel Evdokimov discutant avec Christos Yannaras un peu avant l’hommage au père Lev (source).

Un volume de « Contacts » sur l’orthodoxie francophone et la paroisse de la Crypte (Paris)

contacts252Le numéro 252 de Contacts, revue française de l’orthodoxie, vient de paraître. Il est consacré à quelques aspects de l’orthodoxie francophone (ecclésiologie, traductions, liturgie, etc) ainsi qu’à l’histoire et au développement de la paroisse orthodoxe de de la Sainte-Trinité (Paris, crypte de la rue Daru). On retrouvera les 7 textes prononcés lors du 50e anniversaire de la fondation de la Crypte en décembre 2014 (p. Michel Evdokimov, Danielle Gousseff, Georges Nahas, Olga Laham, Michel Stavrou, Élie Korotkoff, Cyrille Sollogoub).

Pour lire le sommaire et le liminaire du volume 252 cliquez ICI !

Ce volume de 96 pages peut être commandé en envoyant un chèque de 11 € (frais de port à ajouter : France : 2 €, Europe : 3 €, reste du monde : 5 €) à: Revue Contacts, 61 allée du Bois du Vincin, F-56000 Vannes, ou par email après un virement de la somme totale au compte bancaire de la revue.

Recension: Métropolite Antoine Bloom, « La vie, la maladie, la mort » précédé de « Récit autobiographique »

AntoineMétropolite Antoine Bloom, « La vie, la maladie, la mort », traduit du russe et introduit par le P. Michel Evdokimov,  précédé de « Récit autobiographique », traduite du russe par Françoise Lhoest, éditions du Cerf, Paris, 2012, 160 p., collection « Épiphanie ».
La plus grande partie de ce livre n’est pas une nouveauté, mais la réédition d’un livre paru sous le même titre (« La vie, la maladie, la mort ») aux éditions Laurens en 1998. Les réflexions de Mgr Antoine, comme toujours très personnelles, sont précieuses sur ces thèmes en raison de sa double expérience de pasteur et de médecin.
Le court récit autobiographique qui est publié en seconde partie était jusqu’à présent inédit en français. Il s’agit d’une interview enregistrée à Moscou en 1973 qui a été publiées pour la première fois dans la revue Novy Mir en 1991. Mgr Antoine de Souroge (1914-2003) y évoque son enfance en Perse, la personnalité de son père (qui était diplomate) et de sa mère (qui était la sœur du compositeur Scriabine), son exil en France avec sa famille, son éducation et sa formation scolaire et universitaire, sa conversion à une foi profondément vécue, sa rencontre avec son père spirituel  – le père Athanase Nétchaïev, un saint hiéromoine qui fut le premier recteur de la paroisse des Trois Saint Hiérarques, rue Pétel – et ce qu’il a appris de lui, ses vœux monastiques, son activité pendant la seconde guerre mondiale comme chirurgien dans l’armée française, son engagement danas la Résistance, son retour à la vie civile. Le récit s’arrête en 1949, année où il a été ordonné prêtre. Lire la suite »

« Les Eglises face au défi des migrants » – thème du volume 232 de la revue Contacts

Contacts232 Le volume 232 de Contacts, la revue française de l’orthodoxie, paru récemment, est consacré au défi que constituent les migrants pour les Eglises, une question brûlante s'il en est, en raison de l'actualité politique en France, de l'origine exogène de la plupart des communautés orthodoxes en Occident mais aussi de la vertu cardinale de l'hospitalité prônée par la tradition orthodoxe. Reprenant la plupart des interventions du colloque du CECEF sur les migrations qui s'est déroulé à l'Institut catholique de Paris le 11 mars 2010, ce volume thématique, introduit par un message du métropolite Stéphane d'Estonie, rassemble les analyses de deux spécialistes reconnus des migrations, Bertrand Badie (Institut d'études politiques de Paris) et  Catherine Wihtol de Wenden (CNRS, Centre d'études et de recherche internationales), puis trois études théologiques sur les migrants : "La figure de l'étranger ou du migrant dans la Bible" par Daniel Gerber (Faculté de théologie protestante de Strasbourg), "Les Pères de l'Eglise face au défi des migrants" par Michel Stavrou (Institut Saint-Serge, Paris) et « Pour un pluralisme éthique de la question des migrations », par sœur Geneviève Médevielle (Institut catholique de Paris). Suit une étude du P. Michel Evdokimov : "Les vagabonds mystiques dans la Russie des XIXe – XXe siècles" (voir le sommaire et le liminaire du volume).

Lire la suite »

« Les animaux dans l’économie du salut » – thème du volume 231 de la revue Contacts

Contacts231 Le volume 231 de Contacts, la revue française de l’orthodoxie, paru récemment, est consacré à une question à la fois délicate et de la plus grande actualité en raison des menaces que l'homme fait peser, chaque jour davantage, sur la survie d'un grand nombre d'espèces vivantes : il s'agit de la question de la place des animaux dans le plan du salut de Dieu sur la création dont l'homme est l'intendant. Reprenant les interventions d'un colloque oecuménique qui s'est déroulé à l'Institut Saint-Serge en mars 2009, ce volume thématique rassemble trois textes de théologie et spiritualité sur les animaux, écrits par Pietro Chiaranz (orthodoxe), Sr Anne-Laetitia Michon (catholique) et Anne-Marie Reijnen (protestante). Suivent un article d'hagiographie du P. Michel Evdokimov : "L'ours et le loup", et une belle étude illustrée d'Ana-Maria Gîrleanu-Guichard sur "Les quatre animaux saints ou le Tétramorphe" (voir le sommaire et le liminaire du volume).

 

Lire la suite »

Recension: Stavros Fotiou, «L’Église dans le monde moderne»

Fotiou
Stavros. S. Fotiou, «L’Église dans le monde moderne», Paris, Éditions du Cerf, 2008, 90 p.
Stravros Fotiou, professeur associé au Département d’éducation de l’Université de Chypre, est bien connu dans le monde grec comme l’auteur d’ouvrages consacrés à l’amour conjugal, publiés pour la plupart aux éditions Armos.
«L’Église dans le monde moderne», comporte trois études consacrées à un autre thème : le témoignage que peut et doit apporter l’Église au monde d’aujourd’hui, à bien des égards en crise. L’auteur applique ici à différentes sphères (la société, l’État, la nature), en le vulgarisant, le principe de base de la philosophie personnaliste qu’ont développé ses deux maîtres, Christos Yannaras et Jean Zizioulas : l’opposition à l’individualité (comprise comme repli sur soi et égoïsme) de la personnéité (comprise comme ouverture à l’autre et mode d’existence en relation).

Lire la suite »

Un volume de la revue Contacts dédié à la mémoire d’Elisabeth Behr-Sigel

Contacts Le 21 juillet 2007, Élisabeth Behr-Sigel aurait eu cent ans. Pour honorer la mémoire de cette grande dame de l’orthodoxie qui nous a quittés il y a deux ans, une journée lui fut consacrée le 23 juin dernier, à l’Institut Saint-Serge, sous la houlette d’Olga Lossky, auteur de l’ouvrage, sorti cet été, Vers le jour sans déclin. Une vie d’Elisabeth Behr-Sigel (1907-2005) (éd. du Cerf). C’est avec beaucoup de tendresse et d’amitié qu’une pléiade de personnalités du monde chrétien y ont évoqué celle qui fut la doyenne de l’Église orthodoxe en France, pionnière du mouvement œcuménique et porte-parole de la question de la place de la femme dans l’Église.
Le P. Boris Bobrinskoy, qu’Élisabeth a connu alors qu’il était adolescent, nous brosse dans son intervention le tableau de près d’un siècle de vie, si dense de rencontres et d’évènements historiques.
Élisabeth était avant tout une femme de tête : issue du protestantisme, elle a hérité d’une approche rigoureuse des Écritures avant de s’enthousiasmer pour la spiritualité russe. Ainsi que le montre le P. Michel Evdokimov, elle a su intégrer de façon authentique la théologie de l’Église d’Orient pour en faire une tradition vivante, répondant à nos interrogations actuelles. Les études du P. Michael Pleckon et de Paul Ladouceur approfondissent les grands thèmes théologiques de la pensée d’Élisabeth, en particulier la notion de laïc et la place de chaque fidèle au sein de la communauté ecclésiale.

Lire la suite »

Liminaire Contacts n° 217

Contacts
Quelle stabilité intérieure peut nous apporter la prière du Nom de Jésus ? Tel est le thème de la méditation que nous offre ici un très grand spirituel orthodoxe du 20e siècle, l’évêque Antoine (Bloom), rappelé à Dieu il y a quatre ans.
Chacun se souvient de la polémique récente autour de la citation des paroles de Manuel II Paléologue à un érudit musulman, faite par le pape Benoît XVI dans un discours prononcé à Ratisbonne en septembre dernier. On connaît mal cet auteur byzantin et ses étonnants entretiens avec un musulman qui, réduits à une citation hors contexte, se sont trouvés indûment caricaturés par les médias. Non, l’empereur Manuel II Paléologue n’était pas un polémiste mineur mais un remarquable théologien orthodoxe, soucieux de répondre aux défis de son temps en dialoguant en profondeur avec l’islam. C’est ce que nous retrace brillamment Marie-Hélène Congourdeau dans son étude sur « Manuel II et l’islam ». Ce que l’on sait moins, c’est que Manuel II Paléologue, personnalité
humainement attachante, ami personnel de saint Nicolas Cabasilas, fut
sans doute le premier « ambassadeur » de l’orthodoxie en France. C’est
en effet à l’occasion de son long séjour à Paris, entre juin 1400 et
novembre 1402, en tant qu’invité du roi de France Charles VI auprès de
qui il venait chercher – en vain – une aide militaire face à la menace
turque, que fonctionna la première paroisse orthodoxe connue dans
l’histoire de France.

Lire la suite »

Tribune: « Il est urgent pour les chrétiens orthodoxes de reconnaître la terrible vérité du 10 mars 1946 »

10_Mars_1946Une tribune intitulée « Il est urgent pour les chrétiens orthodoxes de reconnaître la terrible vérité du 10 mars 1946 » est diffusée en plusieurs langues à l’occasion du 70e anniversaire du synode de Lviv, en Ukraine, le 10 mars 1946. Le premier paragraphe explique les circonstances historiques:

 » Le 10 mars 1946, à Lviv, l’Eglise orthodoxe de Russie a intégré de force l’Église grecque-catholique ukrainienne en son sein sous la pression du pouvoir soviétique. Au moment où les participants au synode votèrent les 8 et 9 mars pour la « réunification » de leur Église au Patriarcat de Moscou tous les évêques grecs catholiques ukrainiens se trouvaient en prison sous les verrous. Les 216 prêtres et 19 laïcs réunis à la cathédrale Saint-Georges de Lviv par le NKVD, ancêtre du KGB, étaient à la merci d’un « groupe d’initiative » conduit par deux évêques orthodoxes Antony Pelvetsky et Myhailo Melnyk et par un prêtre orthodoxe Gavril Kostelnyk. Les archives révèlent que c’est Staline lui-même qui décida de l’élimination de cette Église grecque-catholique ukrainienne en février 1945 douze jours après la conférence de Yalta tenue en compagnie de Winston Churchill et Franklin D. Roosevelt. »

La suite de la tribune:

 » Les historiens et théologiens sérieux n’émettent aucun doute sur le fait que le synode de Lviv des 8-10 mars 1946 de L’Église grecque-catholique ukrainienne ne fut qu’un simulacre. Bohdan Bociurkiw, qui fut professeur d’histoire à l’université Carleton d’Ottawa, a écrit une somme à ce sujet qui n’a jamais été contredite. Le pape Benoît XVI a parlé en 2006 d’un « pseudo-synode » ayant « porté gravement atteinte à l’unité ecclésiale ». Nicolas Lossky, théologien orthodoxe français membre du patriarcat de Moscou, a reconnu lui aussi qu’il s’agissait d’un simulacre. A cause de sa suppression en 1946 et jusqu’en 1989, l’Église grecque-catholique, forte de plus de 5 millions de membres en Ukraine, devint de facto, la principale victime mais aussi la principale force d’opposition au régime soviétique à l’intérieur des frontières de l’URSS.  Aussi nous appelons les autorités orthodoxes actuelles, en Russie, en Ukraine et ailleurs, à reconnaître la nullité des décisions tragiques du concile de Lviv.

L’Église orthodoxe de Russie dans son ensemble ne peut pas être tenue responsable de décisions prises par des autorités ecclésiastiques manipulées ou terrorisés par le NKVD-KGB. Cependant nous, chrétiens orthodoxes, vivant 70 ans après les événements, nous nous sentons responsables du silence coupable qui entoure la destruction de cette Église par le régime soviétique avec la participation du patriarcat de Moscou. Nous savons que des millions de chrétiens orthodoxes dans le monde condamnent fermement les persécutions anti-religieuses du gouvernement soviétique et de Joseph Djougachvili en particulier. Aussi, en ce jour commémoratif du 10 mars 1946, et à la veille du dimanche 13 mars 2016, dimanche du Pardon dans le calendrier liturgique orthodoxe, nous assurons l’Église grecque-catholique ukrainienne de notre solidarité, de notre prière pour toutes les victimes innocentes de cette Église, qui furent emprisonnées, torturées, déportées et assassinées par le gouvernement soviétique avec la complicité du patriarcat de Moscou.

Nous leur demandons humblement pardon pour toutes les injustices dont ils ont été victimes sous couvert de l’autorité de l’Église orthodoxe, et nous nous inclinons devant les martyrs de cette Église grecque-catholique ukrainienne. « 

Pour lire la totalité de la tribune (avec les notes et tous les signataires): cliquez sur ce lien (mise à jour le 10 mars).

Parmi les cosignataires : les pères Georges KovalenkoAndré Doudtchenko, Michel Evdokimov, Michael Plekon, Christophe Levalois, André Louth, la poétesse et universitaire russe Olga Sedakova, l’historien Antoine Arjakovsky, les philosophes Bertrand Vergely et Constantin Sigov, le président de l’Acer-Mjo Cyrille Sollogoub, l’écrivain américain Jim Forest, l’universitaire Daniel Struve, et d’autres.

En complément: le film d’Antoine Arjakovsky (en anglais, version russe) sur le synode du 10 mars 1946 (dont la photographie ci-dessus est extraite). Par ailleurs, le métropolite Hilarion de Volokolamsk (Patriarcat de Moscou) a appelé « de ses vœux les « efforts communs des orthodoxes et des gréco-catholiques » ukrainiens pour dépasser une hostilité historique » dans l’Osservatore Romano du 4 mars dernier (édition française du 10 mars, p.1 et 4).

Ajout: la tribune en anglais (1), en ukrainien (1), en russe, en polonais (1), en italien (1), en roumain, en allemand (1), en espagnol, en vietnamien, en taïwanais, en portugais, en arabe, en néerlandais, en hongrois, en slovaque.

Les réactions au sein de l’Église grecque-catholique d’Ukraine sont très reconnaissantes. Ainsi le père et professeur Bogdan Prach, recteur de l’Université catholique d’Ukraine à Lviv y voit un signe très positif porteur d’un grand espoir pour l’avenir (entretien en polonais). L’ancien dissident soviétique Myroslav Marynovytch (condamné à 10 ans de Goulag en 1977), vice-recteur de l’Université catholique d’Ukraine, fondateur d’Amnesty International en Ukraine, a remercié publiquement sur son blog pour les « paroles de vérité et de compassion » de la tribune.

La session de la Dormition 2012 à Fenouillet

La session de la Dormition 2012 à Fenouillet (près de Valleraugue dans le Gard, photographies) se déroulera du samedi 11 août au samedi 18 août. Le thème de la semaine sera : l'héritage de Mgr Antoine Bloom. Le père Michel Evdokimov, traducteur de Mgr Antoine y participera. Pour plus d'informations: le site des Amis de Fenouillet, programme, informations pratiques et inscription. Offices, liturgies, échanges sur les ouvrages de Mgr Antoine, soirées culturelles et excursions sont au programme.

Radio (France culture): « La vie, la maladie, la mort », un livre du métropolite Antoine Bloom

L’émission de radio Orthodoxie, sur France culture, dimanche 20 mai, à partir de 8h05, sera consacrée à l'ouvrage du métropolite Antoine (Bloom),  La vie, la maladie, la mort, récemment paru aux éditions du Cerf. L'invité sera le père Michel Evdokimov, traducteur du livre. "Médecin, puis prêtre de l'Église orthodoxe, médecin des corps devenu médecin des âmes, le métropolite Antoine parle de la manière d'aborder, d'accompagner et de préparer la mort dans une perspective orthodoxe. L'ouvrage est précédé d'un récit autobiographique enregistré en 1973 à Moscou." L'émission pourra être écoutée en direct par l’Internet sur le site de France culture, puis, ensuite, sur cette page où se trouvent également les précédentes émissions en podcasts.

La réception de Vatican II

L'ISEO (Institut supérieur d'études oecuméniques) de l'Institut catholique de Paris organise un colloque, du mardi 6 mars au jeudi 8 mars, sur la réception de Vatican II dans les Eglises non catholiques ("La réception de Vatican II: en 50 ans quels effets pour les Eglises ?"). Il a été préparé, entre autres, avec l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge. Plusieurs orthodoxes y participeront: le père Michel Evdokimov, Jean-François Colosimo, Mgr Gabriel de Comane, l'archimandrite Job Getcha, Petr Mikhaylov. Pour consulter le programme et le télécharger, cliquez ici.

Parution du « Feuillet de l’exarchat » n°37 (juillet 2011)

Le Feuillet de l'exarchat n°37 (juillet 2011) vient d'être mis en ligne (lien direct, in english). Entre autres, au sommaire: le 10e anniversaire du sacre épiscopal de Mgr Gabriel de Comane, le texte d'une conférence du père Michel Evdokimov sur "Saint François d'Assise et saint Séraphin de Sarov témoins de l'Eglise indivise".

Recension: Archimandrite Spiridon, « »Mes missions en Sibérie » suivi de « Confession d’un prêtre devant l’Église »»

Couv9054g_260 Archimandrite Spiridon, « "Mes missions en Sibérie" suivi de "Confession d'un prêtre devant l'Église" », traduit du russe par Pierre Pascal et Michel Evdokimov, introduction de Michel Evdokimov, éditions du Cerf, Paris, 2010, 256 p. (collection « L'histoire à vif »).
Le récit de l'archimandrite Spiridon, « Mes missions en Sibérie », traduit par Pierre Pascal et publié en 1950 aux éditions du Cerf a connu un légitime succès. L’auteur, né en 1875, y relatait avec beaucoup de sensibilité sa formation religieuse (à travers notamment une série de pèlerinages), son ordination, son expérience d’aumônier des bagnes de Sibérie, et ses contacts avec les membres des diverses ethnies vivant dans cette région. On croisait dans ce récit des personnalités aussi pittoresques que touchantes. La relation de ses contacts avec les bagnards se révélait en bien des points proche des « Souvenirs de la maison des morts » de Dostoïevski. Le père Spiridon soulignait en particulier la capacité de repentir qui existe chez des êtres ayant commis des fautes lourdes et qu’on aurait pu croire irrécupérables, et le caractère fructueux d’une action pastorale menée avec respect, douceur et amour.
On ne tenait pourtant là qu’une partie du récit de l’archimandrite Spiridon, publié dans  une revue de Kiev, « La Pensée chrétienne », dont la parution avait été inerrompue en 1917.
On ignorait que l’auteur avait aussi écrit une suite qu’il avait intitulée « Confession d’un prêtre devant l’Église », qu’il avait publiée en 1919, et ce n’est qu’à une date récente que cet ouvrage a été retrouvé à la Bibliothèque nationale de Saint-Pétersbourg.
Traduite par le père Michel Evdokimov, et s’ajoutant ici à la première, cette seconde partie a une tonalité toute différente, marquée par l’expérience du père Spiridon comme aumônier dans l’armée russe, par sa révolte de voir un État chrétien s’adonner à la guerre en toute bonne conscience, et par son indignation devant les liens étroits que l’Église entretient avec le pouvoir, toutes choses qui lui paraissent contraires à l’esprit de l’Évangile. Il relate aussi avec amertume la tentative avortée, qu’il a menée à Kiev avec un groupe de fidèles et de prêtres, de célébrer la liturgie portes royales ouvertes et de réciter à haute voix les prières eucharistiques.

Lire la suite »

Radio (France culture): une vision orthodoxe de la théologie morale

L’émission de radio Orthodoxie,
sur France culture, du dimanche 29 août, à partir de 8
heures, aura pour thème: une vision orthodoxe de la théologie morale. Présentation: "Entretien avec le père Michel Evdokimov sur le livre Une vision
orthodoxe de la théologie morale
de Paul Evdokimov (1901-1970).
L'ouvrage, paru en 2009 aux éditions du CERF, contient l'essentiel des
cours dispensés par l'auteur pendant vingt ans à l'Institut de théologie
orthodoxe Saint-Serge.

Lire la suite »

Radio (France culture): « La vie spirituelle dans la ville »

L’émission de radio Orthodoxie, sur France culture, du dimanche 25 octobre, à partir de 8 heures, aura pour sujet "La vie spirituelle dans la ville". L'invité sera le père Michel Evdokimov. Présentation: "entretien sur le livre de Paul Evdokimov (1901-1970), grande figure de l'Église orthodoxe au XXe siècle".

Lire la suite »

« La sainteté russe » conférence catéchétique à Chaville

Le père Michel Evdokimov, recteur de la paroisse des Saints-Pierre-et-Paul à Châtenay-Malabry  et enseignant à l’
Ecole cathédrale à Paris donnera une conférence sur la sainteté russe à la paroisse orthodoxe Notre Dame Souveraine à Chaville le 18 novembre prochain. La conférence commencera à 13h30 et aura lieu exceptionnellement dans la salle paroissiale de l’église catholique Sainte-Bernadette à Chaville (3, rue du  Pavé de Meudon, 92370 Chaville).

"La sainteté russe" conférence catéchétique à Chaville

Le père Michel Evdokimov, recteur de la paroisse des Saints-Pierre-et-Paul à Châtenay-Malabry  et enseignant à l’
Ecole cathédrale à Paris donnera une conférence sur la sainteté russe à la paroisse orthodoxe Notre Dame Souveraine à Chaville le 18 novembre prochain. La conférence commencera à 13h30 et aura lieu exceptionnellement dans la salle paroissiale de l’église catholique Sainte-Bernadette à Chaville (3, rue du  Pavé de Meudon, 92370 Chaville).

80ème anniversaire de la paroisse Notre-Dame Souveraine à Chaville

Les 2 et 3 juin derniers, la paroisse orthodoxe
Notre-Dame Souveraine à Chaville a fêté le 80ème anniversaire de
son existence. A cette occasion, Mgr l’archevêque Gabriel s’est rendu à
Chaville pour les célébrations des vigiles et de la sainte liturgie. Nous vous invitons
à visionner l’enregistrement vidéo de son sermon prononcé le dimanche 3 juin
ainsi que l’album de photographies de l’évènement. Vous pouvez retrouver
l’historique de la paroisse ainsi que le chapitre consacré à l’église
Notre-Dame Souveraine tiré des Mémoires de Mgr
Euloge (Georgievski) publiés par les Presses Saint Serge.



Historique de la paroisse orthodoxe russe
Notre-Dame Souveraine à Chaville

Derjavnaya
En mars 1917, en pleine guerre mondiale, une humble
paysanne du village de
Kolomenskoë, près de Moscou, voit apparaître l’icône de
Notre-Dame Souveraine (dernière icône apparue en Russie) ; puis c’est la Révolution
d’octobre, l’effondrement de l’Empire russe, l’exécution tragique de la famille
impériale, la guerre civile et la misère.

Certains Russes, fuyant leur terrible destinée,
ayant tout perdu, partent pour d’autres pays, en particulier la France, se
fixent a
̀ Paris et ses environs, particulièrement
dans l’Ouest de la Capitale. Ils travaillent pour la plupart dans des usines
(automobiles), donnant lieu à
la création et à l’extension de lotissements à
Chaville, Sèvres, Clamart, Ville d’Avray.

En 1926, les Russes orthodoxes habitant Chaville et
les communes limitrophes s’organisent et élisent un comité
́ qui a pour mission de créer les premières bases d’une
paroisse.
Une chapelle de fortune est installée dans un garage près de la gare de Chaville-Vélizy. Le métropolite Euloge va désigner le
père Kalachnikov pour assurer tous les offices à

Chaville et Clamart.

Lire la suite »

Colloque à Paris sur «Evangélisation et prosélytisme»

Du 30
janvier au 1er février, un colloque sur le thème «Evangélisation et
prosélytisme» aura lieu à l’Institut
supérieur d’études œcuméniques (ISEO). Il est organisé conjointement par l’Institut catholique de Paris, l’Institut
protestant de Théologie et l’Institut
de théologie orthodoxe Saint-Serge.

Lire la suite »

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski